gt;>gt;Le Vietnam face au défi du déclin de la biodiversité >gt;>gt;Le Parc national de Nui Chua, un havre de biodiversité" />
05/06/2020 07:55
Chaque année, la Journée mondiale de l’environnement (5 juin) s’organise autour d’une préoccupation écologique particulière et urgente. Cette année, elle met l’accent sur la biodiversité, désormais problème mondial majeur.

>>Une Vietnamienne honorée en tant que "Hotspots hero"
>>Le Vietnam face au défi du déclin de la biodiversité
>>Le Parc national de Nui Chua, un havre de biodiversité

Il est urgent d’agir pour la préservation de la biodiversité pour les générations futures.
Photos : Phuong Nga/CVN

La dégradation de la biodiversité a un impact énorme sur l’environnement. Elle risque de bouleverser le fonctionnement des systèmes naturels sur lesquels reposent le développement et la pérennité des sociétés humaines.

Selon un rapport publié récemment par la plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (The intergovernmental science-policy platform on biodiversity and ecosystem services - IPBES), les tendances négatives actuelles de la biodeversité et des écosystèmes devraient compromettre 80% des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies en matière de pauvreté, faim, santé, eau, climat, océans, terres, villes, consommation et production durables.

---------- 1994 ----------

Le Vietnam a ratifié le 17 octobre 1994
la Convention sur la diversité biologique (CDB)


-------------------------------------------------------------------

"Il n’y a pas de meilleurs moments pour se rassembler pour la planète que maintenant. La lutte contre le changement climatique et la conservation de la biodiversité sont les deux faces d’une même médaille. Nous devons élaborer des politiques pour mettre un terme à l’extinction des espèces végétales et animales", a souligné Jochen Flasbarth, secrétaire d’État allemand à l’Environnement.

Cette année 2020, le thème de la Journée mondiale de l'environnement est
la biodiversité, une source de préoccupation à la fois urgente et existentielle.
Photos : Phuong Nga/CVNN

La directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Inger Andersen, a abondé dans ce sens. "2020 est une année sous le signe de l’urgence, de l’ambition et de l’action pour faire face à la crise à laquelle la nature est confrontée. C’est aussi l’occasion d’intégrer pleinement les solutions fondées sur la nature dans l’action mondiale pour le climat", a-t-elle fait remarquer.

Cette année, c’est la Colombie qui accueille la Journée mondiale de l’environnement. C’est en effet une année cruciale pour les engagements des nations en matière de préservation et de restauration de la biodiversité. La Chine accueille, quant à elle, à Kunming, la 15e réunion de la conférence des parties (COP15) à la Conventions des Nations unies sur la biodiversité.

Pour que les souhaits deviennent réalité

Les jeunes sont actifs dans la mise en œuvre des campagnes de protection de l'environnement.
Photo : Phuong Nga/CVN
Le Vietnam participe à la Journée mondiale de l’environnement depuis 1982. Ces dernières années, il a également été très actif dans l’organisation d’activités en écho aux Journées mondiales de l’eau et de la météorologie ainsi qu’à l’Heure de la Terre.

De nombreux projets ont été déployés dans l’ensemble du pays pour mobiliser et sensibiliser la population sur la nécessité de mettre en œuvre des programmes de protection durable des ressources en terres et en eau, de l’agriculture et de la sylviculture mais aussi de prévention active des catastrophes naturelles et de résilience au changement climatique.

En ce qui concerne la biodiversité, le Vietnam a ratifié le 17 octobre 1994 la Convention sur la diversité biologique (CDB). Bien qu’il possède un grand nombre d’espères végétales originales avec des ressources génétiques précieuses, sa biodiversité est confrontée à de nombreux défis, en particulier dans le contexte actuel du changement climatique mondial.

Le Professeur Nguyên Ngoc Lung, directeur de l’Institut de recherche pour la gestion durable des forêts et la certification forestière, a fait savoir que la biodiversité au Vietnam s’est nettement dégradée tant en termes d’écosystèmes et d’espèces que de ressources génétiques, et ce tant en qualité qu’en quantité.

En particulier, les écosystèmes naturels essentiels comme forêts primaires, mangroves, récifs coralliens, herbiers marins et zones humides intérieures et côtières se sont considérablement détériorés.

Le Vietnam fait partie des pays dotés d'une riche biodiversité.
Photos : ST/CVN

"La composition et la qualité des biomes dans ces écosystèmes ont également diminué", a-t-il insisté, ajoutant que les forêts naturelles ont connu une forte dégradation et sont de plus en plus menacées par le changement climatique, la croissance démographique, les feux de forêts ainsi que la pénurie d’eau. La superficie totale des forêts naturelles du pays en 1943 était de 14,3 millions d’hectares avec un taux de couverture de 43,8%. Mais en 2019, cette superficie est tombée à 10,3 millions d’hectares. "Alors que les forêts font face à de plus en plus de pressions, les animaux et les plantes ne sont pas épargnés", a révélé le Professeur Nguyên Ngoc Lung.

La préservation de la biodiversité contribue au maintien des processus écologiques vitaux.
Photo : Phuong Nga/CVN

Face à cette situation, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a signé en février dernier la décision sur l’élaboration d’un plan de préservation de la biodiversité pour la période 2021-2030, vision 2050. Ce plan vise, entre autres, les réserves naturelles, les couloirs de biodiversité, les paysages écologiques principaux ainsi que les zones humides importantes.

Ce plan évaluera, entre autres, les conditions naturelles et socio-économiques ayant une influence sur la biodiversité des zones écologiques terrestres et maritimes, l’état des récifs coralliens, des herbiers marins... Il permettra d’élaborer des cartes sur l’état de la biodiversité ainsi que les zones prioritaires en termes de protection de cette dernière.


Concours de photos sur la biodiversité du Vietnam
Le Vietnam figure parmi les dix plus grands centres de biodiversité du monde. Photo : CTV/CVN

Lancé par le Département général de l’environnement, le concours de photos intitulé "Biodiversité du Vietnam en 2020" a pour objectif de sensibiliser le public à la conservation et à l’utilisation durable de la biodiversité, ainsi que de stimuler la passion, la capacité de créer des œuvres d’art sur le thème de la conservation de la nature.

Le concours s’adresse à tous les citoyens vietnamiens et les Vietnamiens d’outre-mer passionnés de photographie et intéressés par les questions liées à la conservation de la nature et de la biodiversité (sans limite d’âge).

Les œuvres candidates doivent avoir été prises sur le territoire vietnamien et montrer la richesse et la diversité des ressources biologiques du pays. Elles doivent également refléter les activités de conservation et de protection de la nature qu’elles soient collectives ou individuelles.

Les clichés doivent être envoyés avant le 22 août au Département de la conservation de la nature et de la biodiversité (10, rue Tôn Thât Thuyêt, arrondissement de Câu Giây, à Hanoï).

La cérémonie de remise des prix est prévue en septembre 2020.
 

Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai