18/07/2018 17:00
La province de Binh Thuân (Centre) a fixé l’objectif de porter sa superficie de culture de pitayas certifiés selon le référentiel VietGAP à 10.000 hectares d’ici la fin de l’année 2018.
>>Opportunité pour l’exportation de fruit du dragon
>>Les pitayas vietnamiens conquièrent le marché australien

Environ 85% des pitayas de Binh Thuân sont destinés à l'exportation.
Photo: VNA/CVN 

Lors d'une séance de travail mardi 17 juillet, les autorités locales ont discuté des mesures propres au développement durable des pitayas. Selon le vice-président du Comité populaire provincial Pham Van Nam, les pitayas de Binh Thuân sont exportés vers 12 pays. Les marchés en Asie représentent 83% de ces exportations, ceux en Europe 11%, l'Amérique et l'Océanie, 6%. Outre la Chine, les exportateurs provinciaux cherchent à augmenter les ventes en Australie, en Inde et en République de Corée.

Huynh Thanh Canh, secrétaire adjoint du Comité provincial du Parti communiste du Vietnam (PCV), a demandé de renforcer la communication sur la production de pitayas certifiés selon le référentiel VietGAP. "La province cherchera à renforcer le transfert de technologies et la généralisation des modèles de culture performants, afin d’abaisser le coût de production et d'améliorer la compétitivité", a-t-il souligné.

Binh Thuân est la province ayant la plus grande superficie de culture de pitayas avec 27.700 hectares et une production annuelle de 540.000 tonnes dont 80%-85% destinés aux exportations. Au mois de juin, la superficie provinciale de culture pitayas répondant aux exigences de VietGAP était de 9.510 hectares, soit plus de 34% du total.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.