18/03/2021 23:12
Les entreprises actives dans la production de noix de cajou dans la province de Binh Phuoc (Sud) sont appelées à renforcer leur transformation raffinée, un des enjeux majeurs pour réussir à développer durablement la filière et à atteindre les objectifs en matière d’exportation.

>>Exportations de noix de cajou en baisse à cause du COVID-19
 

Les exportations de noix de cajou de la province de Binh Phuoc contribuent pour une grande part  au développement socio-économique de cette province.


Binh Phuoc compte actuellement environ 174.000 hectares d'anacardiers, représentant environ 45% de la superficie de cajou du pays, fournissant plus de 96.000 tonnes de noix de cajou chaque année pour le marché intérieur et pour l'exportation. Le chiffre d'affaires total des exportations de noix de cajou a atteint 767 millions USD en 2020, soit 1/3 du chiffre d'affaires total des exportations de la province et a contribué à près de 25% du PIB total du secteur agricole. En ce qui concerne l’emploi, l'industrie de la noix de cajou crée des emplois réguliers pour 50.000 travailleurs dans 1.416 établissements et entreprises de transformation.

Une place prépondérante dans l’économie provinciale

On peut voir ainsi la place prépondérante que prend cette filière dans l’économie de la province. C’est dans la perspective de continuer le développement de la filière que Nguyên Xuân Cuong, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, était présent pour une séance de travail avec les autorités locales de Binh Phuoc. Lors de cette réunion tenue le 16 mars, le ministre a mis l’accent sur l'agenda de développement durable et les mesures nécessaires à mettre en place pour élever la valeur ajoutée de la filière de la noix de cajou. En particulier, il a mis l’accent sur le renforcement de sa transformation raffinée. Outre cette réunion de travail, le ministre Nguyên Xuân Cuong a également visité les plantations d'anacardiers de la commune de Duc Liêu, district de Bu Dang où il a eu un entretien direct avec les dirigeants de l’entreprise Hoàng Son 1.

L’entreprise Hoàng Son 1, un modèle à suivre dans la transformation du produit
Cette entreprise a investi fortement dans le processus de transformation de la noix de cajou et figure depuis des années dans la liste des premiers exporteurs de noix de cajou de la province et même du pays. Les produits à base de noix de cajou de l’entreprise sont présents à ce jour dans 40 pays dans le monde. Après plus de 18 ans d’activité, la capacité de production de cette entreprise aujourd’hui s’élève à 300 tonnes/jour. Parmi cette production, 100 containers de noix de cajou sont exportés chaque mois. L’entreprise emploie un millier de personnes, la plupart provenant de la province. 

Le ministre Nguyên Xuân Cuong a félicité l’entreprise pour sa vision et pour avoir investi dans la transformation raffinée de noix de cajou, répondant à la tendance et aux attentes des orientations du gouvernement sur la stratégie de développement de l’industrie. Nguyên Xuân Cuong souhaite que  davantage d’entreprises suivent le modèle de l’entreprise Hoàng Son 1 et que cette entreprise continue à investir et à améliorer les technologies, à coopérer étroitement avec les agriculteurs pour constituer des chaînes de production rentables et durables.

Un développement nécessaire pour atteindre de nouveaux marchés

 


"Grâce à la forte présence de matières premières, de la vaste expérience et de l'intérêt de la province, l'entreprise devrait immédiatement mettre en œuvre le projet de construction de nouvelles coopératives. Au niveau de l’exportation, Hoàng Son 1 devrait porter une attention particulière au marché japonais, au potentiel très fort", a souligné le ministre Cuong.

Selon le ministre Cuong, bien que l’industrie de la province de Binh Phuoc se soit focalisée depuis longtemps sur la transformation de la noix de cajou pour l'exportation, trop peu d’investissements ont été réalisés dans les nouvelles technologies. Par conséquent, la valeur ajoutée de l’industrie de ce produit n’a pas pu croitre comme elle aurait dû le faire.

De fait, la recherche et la transformation en profondeur de l'industrie de la noix de cajou pour augmenter sa valeur s’avèrent une tâche primordiale. Ces trois dernières années, les entreprises se sont focalisées sur la protection de l’indication géographique. Aujourd’hui, elles vont s’orienter vers l’investissement dans des équipements et des applications scientifiques et technologiques pour procéder à la transformation raffinée de leur produit phare. Grâce à cela, la qualité des noix de cajou s’améliorera et sa valeur au niveau national et international en sera renforcée.

 

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi