12/03/2021 00:00
Le 11 mars, le Tribunal populaire de la province de Binh Phuoc (Sud) a ouvert le procès en première instance contre quatre personnes pour "actes visant à renverser l’administration du peuple" selon l'article 109 du Code pénal de 2015.
>>Phu Yên : poursuite en justice et détention provisoire d’un homme pour actes subversifs
>>Deux détenus à Phu Yên pour activités anti-étatiques présumées
>>Lâm Dông : un homme condamné à huit ans de prison pour actes subversifs

Le Tribunal populaire de la province de Binh Phuoc (Sud) a ouvert le 11 mars le procès en première instance contre quatre personnes pour actes subversifs.
Photo : VNA/CVN

De 2015 à 2019, Vu Thi Kim Phuong (51 ans, domiciliée à Binh Phuoc) s’était renseignée sur l’organisation réactionnaire en exil “Gouvernement national provisoire du Vietnam”, dirigée par Dào Minh Quân. Elle avait incité Lê Van Lac, Nguyên Thi Kim Duyên et Lê Van Sang à recueillir des votes pour Dào Minh Quân pour que ce dernier retourne au Vietnam, renverse l’État de la République socialiste du Vietnam et établisse un nouvel État dirigé par lui-même. Ces gens avaient recueilli une liste de 1.595 personnes inscrites comme membres pour participer à un référendum.

Lors du procès, Vu Thi Kim Phuong a été condamnée à 13 ans de prison et cinq ans de placement sous surveillance une fois sa peine d’emprisonnement terminée. Lê Van Lac a écopé de sept ans de prison et deux ans de placement sous surveillance ; Nguyên Thi Kim Duyên, six ans de prison et deux ans de placement sous surveillance ; Lê Van Sang, cinq ans de prison et deux ans de placement sous surveillance.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi