24/11/2020 12:05
Bien que la guerre soit terminée depuis longtemps, le danger reste omniprésent dans la province de Binh Dinh (Centre). Près 250.000 ha de terres, soit 41% de la superficie de la province, sont en effet encore contaminés par des bombes, des mines et des engins non explosés qui tuent ou blessent et entraînent des séquelles à vie pour les survivants.
>>Aide à des victimes d'engins explosifs à Quang Binh et Binh Dinh
>>Le Vietnam et la République de Corée coopèrent dans le déminage

Les enfants de Binh Dinh lors du programme "Agir ensemble pour diminuer les accidents provoqués par les bombes et les mines".
Photo : VOV/VNA/CVN

Soucieuses de réduire le nombre de victimes, les autorités locales, en collaboration avec les organisations vietnamiennes et étrangères, multiplient les programmes de sensibilisation et de prévention contre les dangers des engins explosifs.

"Agir ensemble pour diminuer les accidents provoqués par les bombes et les mines", tel était le thème du programme organisé en octobre dernier par le Service de l’éducation et de la formation du district de Hoài Nhon, le Centre national d’action contre les bombes et mines et l’Agence de coopération internationale sud-coréenne (KOICA). Les élèves de quatre écoles primaires ont été invités à répondre à un questionnaire sur les dangers des bombes et des mines non explosées et à s’exprimer sur le sujet à travers une pièce de théâtre.

"Lors de ce programme, nous avons été sensibilisés au danger des bombes et des mines non explosées. Mes amis et moi, nous sommes très heureux d’avoir participé à ce programme", dit Nguyên Trân Khanh Thi, de l’école primaire numéro 3 de la commune de Hoài Huong.

Depuis quelques années, la prévention contre les mines et les engins explosifs a été introduite dans le programme scolaire. Les écoles de la province organisent régulièrement des visites sur les anciens champs de bataille. Des experts du programme de coopération Vietnam - République de Corée sur le règlement des conséquences de la guerre et des soldats sont également invités dans les écoles pour sensibiliser les enfants aux dangers des bombes et des mines,  précise Nguyên Van Quy, directeur de l’école primaire numéro 3 de la commune de Hoài Huong.

"Outre les informations sur les bombes et les engins explosifs collectées sur internet, les enseignants ont participé à deux ateliers de formation organisés par la cité municipale. Nous invitons aussi les anciens combattants, en particulier les blessés de guerre, à venir raconter leur histoire pour sensibiliser les jeunes aux dangers des mines", indique-t-il.

La prévention des accidents causés par les bombes et les mines fait partie du programme de coopération Vietnam - République de Corée sur le règlement des conséquences de la guerre. Financé par l’Agence sud-coréenne KOICA et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), il est déployé depuis deux ans dans les provinces centrales de Quang Binh et de Binh Dinh et a permis de sensibiliser quelque 150.000 habitants, élèves et étudiants.

"Je suis très heureux car dans les écoles locales où je me suis rendu, le niveau de connaissance des élèves sur la prévention des accidents causés par les bombes et les mines s’est beaucoup amélioré. C’est un bon résultat pour notre programme", dit Cho Han-Deog, chef de la KOICA Vietnam.       

Binh Dinh est la province du Centre la plus polluée par les restes explosifs de la guerre contre les Américains. 200 cadres et enseignants locaux ont été formés pour sensibiliser et prévenir la population contre les dangers des engins explosifs.

"Nous avons mis en place des initiatives innovantes dans les zones urbaines et les écoles. Nous avons demandé aux habitants et aux élèves de créer des sketchs. Nous avons aussi réalisé des reportages sur les dangers des bombes et les mines. Notre province se mobilise pour réduire les risques auxquels la population est exposé et améliorer son cadre de vie", déclare Nguyên Tuân Thanh, vice-président du Comité populaire de la province de Binh Dinh.

Les programmes de déminage et de prévention contre les dangers des mines et engins non explosés permettent aux habitants de Binh Dinh de vivre paisiblement et en sécurité.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Fête de la gastronomie populaire au village de Uoc Lê

D’importants potentiels de coopération en matière de tourisme médical Le Vietnam possède un énorme potentiel de tourisme médical qui devrait aider le pays à attirer plus de touristes étrangers, y compris ceux du Japon, a remarqué le professeur associé et Docteur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département d'examen et de traitement médicaux.