30/03/2020 22:45
Les provinces côtières de Binh Dinh et Ninh Thuân au Centre ont pris des mesures draconiennes destinées à mettre fin à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) pour obtenir le retrait du "carton jaune" de Bruxelles et promouvoir la pêche durable.
>>INN : Kiên Giang soutient les propriétaires des bateaux de pêche
>>Dà Nang : installation de dispositifs de surveillance des bateaux de pêche 

Des poissons sont vendus au port de pêche de Dông Hai, province de Ninh Thuân (Centre). Photo : Nguyên Thành/VNA/CVN

Tout bateau de pêche opérant sans autorisation dans les eaux étrangères se verra révoquer définitivement sa licence de pêche et sera puni d’une amende administrative, selon les autorités de la province de Binh Dinh.

Dernièrement, le Comité populaire de la province de Binh Dinh a infligé une amende de 3,6 milliards de dôngs à quatre propriétaires des bateaux qui avaient été arraisonnés pour pêche illicite dans les eaux indonésiennes, malaisiennes et taïwanaises, selon son vice-président Trân Châu.

Il a en outre appliqué une peine complémentaire : la révocation du certificat de capitaine pour six mois pour les capitaines des bateaux en infraction,  alors que le Département provincial des pêches a décidé d’annuler l’immatriculation de ces bateaux et de leur révoquer la licence de pêche.

Le Comité populaire de la province de Binh Dinh a également donné instruction au secteur provincial des pêches de rendre publique la liste des bateaux de pêche coupables de pêche INN et de sanctionner pénalement les récidivistes.

À partir du 1er avril 2020, les bateaux d’une longueur de coque égale ou supérieure à 15 m qui n’ont pas installé un dispositif de surveillance ne seront pas autorisés à quitter leurs ports d’attache et se verront révoquer leur licence de pêche.

Jusqu’à présent, 20 propriétaires des bateaux en infraction ont vu leur licence annulée suite à des violations avérées des eaux étrangères.

De son côté, la province Ninh Thuân a renforcé la sensibilisation des propriétaires de bateaux, des capitaines et des établissements de services logistiques pour la pêche à l’avertissement dit "carton jaune" adressé par la Commission européenne au Vietnam sur ses pratiques de pêche, a déclaré le chef du Département provincial des pêches, Dang Van Tin.

Les autorités continuent de mettre en œuvre quatre groupes de recommandations de la Commission européenne pour lutter contre la pêche INN, à savoir le perfectionnement du cadre juridique ; le système de suivi, de surveillance et de contrôle des activités des navires de pêche ; l’application de la loi ; et la traçabilité des produits aquatiques, a-t-il indiqué.

Le secteur de la pêche collabore avec les localités côtières pour renforcer la vulgarisation de la Loi sur les produits aquatiques de 2017, effective le premier janvier 2019, intensifier la surveillance des bateaux et sanctionner sévèrement les infractions, a-t-il ajouté.

La fin des exploitations illégales effectuées par les pêcheurs vietnamiens dans les zones maritimes étrangères est une condition sine qua non de la levée du carton jaune imposé par la Commission européenne à l’importation de produits aquatiques vietnamiens.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Hôi An parmi les trois meilleures villes du monde en 2020 La ville de Hôi An, province centrale de Quang Nam, a été nommée dans la liste des 10 meilleures villes 2020 par le magazine américain de tourisme Travel and Leisure.