29/01/2020 20:17
Couronnée dimanche soir 26 janvier aux Grammy Awards, incarnation du cool à la voix grave obsédante et au style punk-rock décalé, la chanteuse américaine Billie Eilish incarne un nouveau genre de pop star iconoclaste.
Billie Eilish se produit sur scène lors de la 62e cérémonie des Grammy Awards, le 26 janvier à Los Angeles.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'adolescente vient de sceller son statut de poids lourd de la musique à Los Angeles, devenant la première femme et la plus jeune artiste à rafler les prix dans les quatre catégories reines.

Billie Eilish, 18 ans, nommée Femme de l'année 2019 par le magazine Billboard, vit une ascension phénoménale.

En l'espace de quelques mois, elle a sorti son album When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?, pris la tête des classements avec son single "bad guy" et mis le feu à la scène du festival Coachella.

La plus populaire des artistes de la génération Z - les personnes nées après 1997 - maîtrise les codes d'internet à la perfection et s'implique personnellement sur les réseaux sociaux.

À tout juste 13 ans, elle publie son premier single, "Ocean Eyes", sur Soundcloud, une plateforme de streaming qui a contribué à rendre célèbre toute une génération de jeunes rappeurs indépendants.

Écrite et produite par le collaborateur principal de la chanteuse, son frère Finneas O'Connell, la chanson connaît vite un énorme succès. La vedette découverte sur internet signe un contrat avec le label Interscope à l'âge de 14 ans.

Billie Eilish imprègne habilement son contenu lyrique souvent sombre, qui traite notamment de la mort, de la dépression et de la peur du changement climatique, de remarques drôles ou ironiques.

La jeune femme qui cite le groupe grunge Nirvana comme inspiration chante d'une voix rauque à la limite du murmure, tapissée de basses minimalistes empruntées à l'électro et au hip-hop.

"Nous avons fait cet album dans une chambre", a déclaré Billie Eilish à côté de son frère, dans les coulisses des Grammys après avoir remporté cinq trophées.

"On dirait que tout est possible, en fait", a-t-elle ajouté en riant.

"Surpris et reconnaissants"

La chanteuse et compositrice américaine Billie Eilish et son frère, le producteur Finneas O'Connell, posent dans la salle de presse avec leurs récompenses, le 26 janvier à Los Angeles.
Photo : AFP/VNA/CVN

La chanteuse a des goûts vestimentaires très particuliers et refuse que son corps soit sexualisé contre son gré. Elle arbore souvent des sweat-shirts et des pantalons taille XXL, qu'elle assortit de lunettes de soleil et longs faux ongles aux couleurs éclatantes.

Dimanche, elle portait un tailleur-pantalon Gucci surdimensionné aux détails vert citron scintillants, en rappel de ses racines vert fluo, et a même arboré un masque noir d'inspiration chirurgicale sur le tapis rouge.

"Il y a tellement d'autres chansons qui méritaient (ce prix, ndlr), je suis désolée", a dit Billie Eilish dans son discours de remerciement pour la récompense raflée par "bad guy".

Son frère de 22 ans a plus tard ajouté qu'ils ne pensaient pas remporter de prix.

"Nous n'avons pas écrit un album pour gagner des récompenses. Nous avons écrit un album sur la dépression, les pensées suicidaires et le changement climatique. Vous nous voyez surpris et reconnaissants".

Engagée pour les femmes

La chanteuse promeut la sororité entre femmes artistes et refuse de considérer que le succès de l'une assombrit celui des autres.

En plus de l'hommage rendu dimanche 26 janvier sur scène à Ariana Grande, elle avait déjà chanté les louanges de la reine de la pop baroque Lana Del Rey, nommée comme elle pour l'album de l'année et qui est repartie bredouille des Grammys.

"Je ne veux pas entendre que Billie Eilish est la nouvelle Lana Del Rey. Ne manquez pas de respect à Lana comme ça! Cette femme a une patte unique depuis le début de sa carrière et elle ne devrait pas avoir à entendre cela", avait-elle déclaré dans la presse l'année dernière à propos de la chanteuse dont l'album langoureux était pressenti pour gagner le titre, finalement raflé par Eilish.

"Je ne veux pas entendre que quelqu'un est la nouvelle Billie Eilish dans quelques années", avait-elle ajouté.

Une perspective peu probable compte tenu des particularités inimitables de la superstar, de son talent brut et de son ascension fulgurante, qui inclut désormais son sacre aux Grammys.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : le marché touristique espère se redresser en été Le marché du tourisme devrait se redresser cet été après le creux dû à la maladie respiratoire aiguë causée par SARS-CoV-2 (COVID-19).