11/09/2016 15:23
Depuis le 1er septembre, la ville de Hanoï a donc mis en place des rues piétonnières autour du lac Hoàn Kiêm du vendredi 16h00 jusqu’au dimanche à minuit. Résultat : un gros succès commercial et touristique, mais au frais des habitants du quartier. Selon les autorités, au fil des semaines, les améliorations vont être peu à peu implantées.
>>Hanoï : nouvelles rues piétonnes à partir du 1er septembre
>>Hanoï : essai de rues piétonnes autour du lac de l’Epée restituée

Les rues autour du lac Hoàn Kiêm et dans ses environs sont piétonnes le week-end depuis le 1er septembre. Photo : VNA/CVN


«En arrivant au Vietnam, j’ai été extrêmement surpris par la circulation, qui est des plus chaotiques. Mais cette fois-ci, je me sens complètement à l’aise en marchant dans cet espace piétonnier», confie Salih. Pour ce touriste turc de passage à Hanoï, l’opération est un franc succès.

Même son de cloche pour Pham Linh, qui habite dans la rue de Hàng Bông. Il se sent enfin libre, en marchant main dans la main avec son enfant le long de la rue de Dinh Tiên Hoàng. «L’espace pour les piétons autour du lac Hoàn Kiêm ressemble maintenant à un grand parc situé en plein cœur de la capitale. Pour nous, les habitants des vieilles rues de Hanoï, c’est l’occasion de se balader au lieu de marcher sur les trottoirs étroits», s’enthousiasme-t-il.

La mise en service du plateau piétonnier a permis aux personnes âgées, mais aussi aux jeunes et étrangers de se rendre autour du lac afin de ressentir cette sensation de liberté, ou tout simplement de poser pour une photo en toute quiétude.

Un espace communautaire

L’initiative de créer les rues pour les piétons germe depuis 2000, a révélé Dô Dinh Hông, directeur du Service du tourisme de Hanoi. Son service souhaite que ce nouvel espace contribue à développer le tourisme de la capitale en attirant davantage de visiteurs. Pour Duong Duc Tuân, président du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, cette expérimentation vise à édifier un espace communautaire, à améliorer l’environnement de vie ainsi qu’à mettre en valeur l’héritage culturel à la fois matériel et immatériel. Il estime également que cela pourra contribuer à préserver l’histoire et la culture de Hanoï. Et d’après les premiers retours, ce nouvel espace piéton autour du lac jusque dans les vielles rues du centre ont séduits les habitants et les touristes, d’où qu’ils viennent.

L'expérimentation des rues piétonnières autour du lac Hoàn Kiêm vise à édifier un espace communautaire, à améliorer l’environnement de vie des habitants. Photo : VNA/CVN


Des résultats synonymes de succès

Quatre jours après ce premier week-end test, les compteurs sont au beau fixe. Le nombre de touriste s’est élevé à 207.236 personnes, et le chiffre d’affaire dégagé est estimé à quelques 526 milliards de dôngs, soit un bond de 22% par rapport à la période l’année passée.

Pour palier cette arrivée massive, l’arrondissement de Hoàn Kiêm avait mis en place 78 lieux pour garer les véhicules, sans compter les parkings gratuits. Huit toilettes publiques ont été installées. Et certaines activités culturelles ont été organisées en marge de la promenade.

Il y a cependant un bémol : les services annexes sont restés encore modestes. Selon Nguyên Duc Chung, président du Comité populaire de Hanoi, dans un futur proche, certains services tels que la restauration, la vente de fleurs ou de livres seront organisés.

L’ouverture des portes jusqu’à 2 heures du matin a été accordée aux hôtels et restaurants. Une aubaine pour développer les zones sans fumée, tout comme l’économie. «Nous avons demandé aux commerces de satisfaire les exigences en matière de sécurité et d’hygiène des denrées alimentaires, tout comme pour les bruits», a commenté Duong Duc Tuân, président du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm.

Des inconvénients à résoudre

Il y a cependant un revers à la médaille. Le flux était tel en soirée que des encombrements ont eu lieu dans certaines rues, à l’instar de Hai Bà Trung, Ly Thai Tô, Ngô Quyên, ou encore de Hàng Trông. Des parkings ont spontanément apparu dans les rues de Câu Gô ou Hai Bà Trung, avec pour effet une flambée des prix. On rapporte des tarifs 10 fois plus élevés qu’à la normale. Et c’est sans compter sur les ordures et les déchets qui ont jonché les rues après le passage de la foule.

Mais sans doute ce sont les habitants eux-mêmes qui subissent le plus. « Pour retourner à ma maison, je dois marcher à côté de ma moto ou la laisser dans un parking gratuit à environ 500 m de mon logement, témoigne un local. C’est extrêmement pénible ». Plusieurs magasins ont aussi subit le même sort. Un employé d’une enseigne installée dans la rue Hàng Dâu a expliqué que le nombre de clients a chuté depuis la mise en place des rues piétonnes, pour une raison, selon lui, très simple : «les clients doivent laisser leurs véhicules dehors, au lieu de se rendre jusqu’à notre boutique».

Afin d’éviter les encombrements, les organismes compétents ont conseillés aux piétons d’éviter les carrefours. Plusieurs parkings non autorisés ont reçu des amendes. «Les piétons doivent laisser leurs véhicules dans les parkings ayant obtenu la permission délivrée par le Service du transport et des communications de Hanoi. Les employés de ces parkings portent un uniforme», a recommandé Pham Tuân Long, vice-président du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm. Dans un futur proche, 50 poubelles seront installées autour du lac Hoàn Kiêm, a affirmé M. Tuân Long.

Durant cette phase d’expérimentation, le Comité populaire de l’arrondissement a créé un groupe de travail, et sa tâche sera essentiellement de regrouper des avis des habitants et des experts. À partir de là, des changements seront incrémentés au fur et à mesure. Actuellement, le projet de création d’un règlement de gestion de l’espace des rues piétonnes autour du lac Hoàn Kiêm est en train de voir le jour afin de le soumettre dans l’avenir au Comité populaire de la ville de Hanoi.

Phuong Mai/CVN








 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Le marché de l’amour de Khâu Vai​ Tenu une fois par an, au 27e jour du 3e mois lunaire, le marché de l’amour de Khâu Vai est une fête unique des ethnies minoritaires du plateau calcaire de Dông Van, province de Hà Giang (Nord).