04/10/2021 17:00
Le Premier ministre Pham Minh Chinh a récemment demandé au ministère de l'Éducation et de la Formation de coordonner avec le ministère de la Santé la mise en œuvre d'un programme de vaccination contre le COVID-19 pour les élèves, afin qu'ils puissent bientôt retourner à l'école.
>>Dà Nang vise la vaccination complète des adultes d'ici la fin de l'année
>>Hô Chi Minh-Ville : la plupart des livreurs sont vaccinés contre le COVID-19
>>Hanoï fermement engagée dans la lutte contre la pandémie

Au milieu de la crise sanitaire, l’enseignement en ligne est en cours dans presque tout le pays.
Photo : Xuân Triêu/VNA/CVN

Le Docteur Pham Quang Thai, chef du Bureau de vaccination du Nord de l'Institut central d'hygiène et d'épidémiologie, a déclaré le Vietnam n’avait pas encore mis le programme de vaccination anti-COVID-19 pour les enfants à l’ordre du jour à cause du nombre limité de vaccins, forçant les autorités à donner la priorité aux personnes les plus fragiles et/ou exposées.

L’Agence américaine des médicaments a approuvé le vaccin Pfizer pour l’injection chez les enfants âgés de 12 à 18 ans. Les enfants âgés de 12 à 17 ans de l’Union européenne peuvent aussi désormais recevoir le vaccin contre le COVID-19 de la Société pharmaceutique Moderna, Spikevax, après une décision de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Il s’agit du deuxième vaccin autorisé pour les enfants âgés de 12 à 17 ans dans l’UE, après le vaccin "Comirnaty" de BioNTech/Pfizer, autorisé en mai. 

Achat de 51 millions de doses Pfizer 

Le Service de l'éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville vient de soumettre au Comité populaire municipal un plan de vaccination contre le COVID-19 pour les 12-18 ans. Dans ce document, il est prévu que cette vaccination soit organisée avant la fin du premier semestre pour l'année scolaire 2021-2022, afin que tous les enfants puissent retourner normalement à l'école au 2e semestre de cette année scolaire. La mégapole du Sud compte 642.000 élèves âgés de 12 à 18 ans.

Vaccination contre le COVID-19 à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Lors d’une conversation téléphonique entre le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh et le Pdg de Pfizer, Albert Bourla, le dirigeant vietnamien a proposé que le Vietnam obtienne des vaccins dont d’autres pays n’ont pas besoin. Il a également proposé que le transfert de technologie pour la production de vaccins et en particulier des médicaments pour traiter le COVID-19 soit renforcé pour les pays en développement.

Le Premier ministre souhaite ainsi créer une coopération stratégique et à long terme avec Pfizer dans les domaines des produits pharmaceutiques, de la recherche et du développement, du transfert de technologie et de l’amélioration des capacités, affirmant que le gouvernement vietnamien accorde une importance capitale à la protection de la santé de sa population.

Le chef du gouvernement a suggéré aussi que Pfizer accélère ses livraisons à destination du Vietnam, conformément aux accords signés, en honorant d’abord son engagement en matière de livraison de vaccins en août et en septembre.

Le ministère de la Santé avait signé un accord pour acheter 31 millions de doses de vaccin Pfizer contre le COVID-19. À la mi-juillet, le ministère de la Santé avait négocié en plus avec cette même compagnie l’achat de 20 millions de doses supplémentaires de vaccin COVID-19, à destination spécifiquement des enfants vietnamiens âgés de 12 à 18 ans. Selon les statistiques, le Vietnam compte environ 9 millions d'enfants dans cette tranche d'âge.

Le vaccin Pfizer/BioNtech dans un centre de vaccination à Arleta, près de Los Angeles (California), en août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les prévisions, au total, au quatrième trimestre 2021, ce seront donc environ 50 millions de doses de vaccin Pfizer qui devraient arriver au Vietnam.

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a déclaré qu'il est prévu que d'ici la fin de 2021, le Vietnam disposera d'environ 90 millions de doses de vaccin COVID-19, sans compter les vaccins figurant dans le cadre du Mécanisme COVAX. Le ministre de la Santé a ainsi proposé aux villes et provinces de lancer, dans les prochains mois, leur programme de vaccination de masse.

Dans l’immédiat, ledit ministère a demandé à Hanoï (Nord), Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong, Long An et Dông Nai (Sud) d’achever dans les semaines à venir la première injection pour leur population.
 
Programme de vaccination à Hô Chi Minh-Ville

Le Comité de pilotage de prévention et de contrôle du COVID-19 de Hô Chi Minh-Ville a élaboré un calendrier de vaccination composé de quatre phases d'ici la fin de l'année, avec un total de plus de 8,1 millions de doses.

Phase 1, du 29 août au 15 septembre : administration de 2.769.000 doses de vaccins, avec 680.000 personnes ont reçu leur première dose et 2.089.000, leur seconde dose.

Phase 2, du 16 septembre au 30 septembre : administration de 1.376.900 doses de vaccins dont 720.000 personnes ont reçu leur première dose et 656.900, leur seconde dose.

Phase 3, du 1er au 15 octobre : 2e rappel pour 2.600.000 personnes ayant eu la 1re dose à temps plein.

Phase 4, du 16 octobre au 31 décembre : un deuxième rappel sera administré à 1.400.000 personnes ayant reçu la première dose à temps plein. Le nombre total de doses administrées entre le 29 août et 31 décembre sera de 8.145.900.
 
 
Hoàng Phuong/CVN
 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental 84/NQ-CP daté du 29 mai 2020 sur les mesures mises en œuvre pour pallier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, doper le déblocage des investissements publics et assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.