08/03/2014 16:55
Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a demandé à Hanoi, Hai Phong, Dà Nang et Cân Tho, Hô Chi Minh-Ville d’élaborer et de déployer à titre expérimental un projet de services de location de vélos en libre-service.

Selon un texte du Premier ministre sur les solutions pour développer les transports dans les grandes villes, les ministères, branches et le Comité populaire de cinq grandes villes doivent mettre l’accent sur la maîtrise du développement des moyens de transport individuels. Cela doit s’accompagner d’un encouragement à l’usage des moyens de transport en commun et la réorganisation de la circulation selon les infrastructures disponibles.
 

Dans l’ancien quartier de Hôi An, province de Quang Nam (Centre), les vélos sont assurément le moyen de transport le plus utilisé par les touristes. Photo : VNP/CVN


Cinq grandes villes que sont Hanoi, Hai Phong (Nord), Dà Nang (Centre) et Cân Tho, Hô Chi Minh-Ville (Sud) doivent élaborer, approuver et mettre en œuvre à titre expérimental en intra-muros un projet de location de vélos en libre-service.

Selon le Docteur Khuât Viêt Hùng, chef du Service des transports (ministère des Transports et des Communications), les habitants de Hanoi et Hô Chi Minh-Ville sont de plus en plus conscients de l’importance de circuler à vélo ou du moins d’utiliser les transports en commun. Ces deux dernières années, le nombre de citadins utilisant le vélo a augmenté. La petite reine présente bien des avantages : saine, non polluante, bon marché, vivifiante, relaxante... Elle contribue à l’amélioration de la santé et à la qualité de l’air. Il n’en demeure pas moins qu’on l’utilise au Vietnam toujours surtout pour faire du sport, et pas encore comme un véritable moyen de locomotion, par exemple pour se rendre sur son lieu de travail.

Il a demandé à ces villes de déployer ce type de service dans le secteur intra-muros où la densité de population est forte et où les touristes sont nombreux.

Pour sa part, Lê Trung Tinh, ancien chef du bureau de gestion des transports du Service des communications et des transports de Hô Chi Minh-Ville, estime que la mise en œuvre dans les grandes ville de services de location de vélos en libre-service est un choix judicieux. Car, le nombre de moyens de transport individuels motorisés dans les grands centres urbains comme Hanoi et Hô Chi Minh-Ville est important, au préjudice de la qualité de l’air. Même si les habitants ne sont guère des cyclistes en puissance, voir les touristes pédaler les incitera peut-être à faire de même...

Bùi Danh Liên, président de l’Association des transports de Hanoi, juge que «le vélo ne pollue pas et contribue à la sécurité de tous. Mais dans l’immédiat, il faut bien se rendre à l’évidence que ce moyen de transport n’attire que les touristes».

Nécessité d’un plan détaillé

Depuis 2005, de nombreux pays comme la France, les États-Unis, l’Australie, la Chine ont installé des vélos de location en libre-service.

Pour Pham Sanh, enseignant de l’Université des transports et des communications de Hô Chi Minh-Ville, les centres urbains vietnamiens ont chacun des traits particuliers. C’est pour raison qu’avant de mettre en oeuvre ces services, il faut élaborer des plans détaillés. Dans l’immédiat, il est nécessaire de mener des enquêtes sur les besoins d’utilisation des vélos, ensuite d’étudier les modalités d’exploitation.

Actuellement, des entreprises sont prêtes à investir dans ces services. Pourtant, elles rencontrent des difficultés en raison de problèmes d’aménagement concernant les stations de vélos.

Suite à la demande du Premier ministre, le vice-président du Comité populaire de Hanoi, Nguyên Van Khôi, a demandé au Service des transports et des communications, d’élaborer le projet de services de location de vélos en libre-service en intra-muros pour le présenter en mai prochain. Concrètement, la ville a demandé de déterminer des orientations et de trouver des solutions afin de diminuer le nombre de moyens de transport individuels pour la période 2014-2015, avant de les soumettre au 2e trimestre 2014. En outre, il est important d’élaborer un aménagement des parkings d’ici 2030, de contrôler et sanctionner plus rigoureusement les violations au code de la route.

Dô Xuân Thuy, directeur général de la compagnie par actions Dông Xuân, à Hanoi, fait savoir que sa compagnie envisage de mettre en place 250 vélos dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm (Hanoi), pour un prix de location de 4.000 à 5.000 dôngs/heure. Ces vélos seront gérés par le biais de cartes électroniques. «Les touristes seront les premiers utilisateurs, mais nous comptons bien inciter les habitants locaux à s’y mettre aussi !», conclut M. Thuy.
 

Huong Linh CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Quang Ngai veut faire de Ly Son un géoparc mondial La province centrale de Quang Ngai s’engage dans l’élaboration d’un dossier pour que son géoparc de Ly Son devienne un géoparc mondial.