12/08/2020 09:40
Dans une décision historique, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a choisi la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump le 3 novembre, première femme noire colistière aux États-Unis qui pourrait aussi devenir la première vice-présidente.
>>Trump prononcera son discours de candidature depuis la Maison Blanche
>>Biden annoncera sa colistière la semaine prochaine

Joe Biden et Kamala Harris sur le plateau d'un débat de la primaire démocrate, le 12 septembre 2019 à Houston, au Texas. Photo : AFP/VNA/CVN


Le président républicain Donald Trump s'est dit "surpris" par cette décision. "Elle a eu de très mauvais résultats aux primaires. Et ça, c'est comme un sondage", a-t-il ajouté lors d'une conférence à la Maison Blanche.

Malgré des débuts en fanfare, Kamala Harris avait jeté l'éponge dès décembre dans la course à l'investiture présidentielle, avant même le premier scrutin, faute de bons résultats et de moyens, puis s'était ralliée derrière Joe Biden en mars.

"J'ai l'immense honneur d'annoncer que j'ai choisi Kamala Harris, combattante dévouée à la défense courageuse des classes populaires et l'une des plus grands serviteurs de l'État, comme ma colistière", a annoncé Joe Biden, 77 ans, ancien vice-président de Barack Obama.

La sénatrice de Californie s'est dite "honorée" de cette décision, qui donne un coup de fouet à une campagne largement paralysée par la pandémie de COVID-19.

Joe Biden et Kamala Harris s'exprimeront ensemble mercredi après-midi 12 août à Wilmington, dans l'État du Delaware, où vit le candidat démocrate.

Donald Trump a très vite critiqué ce choix. "Joe le mou et Kamala l'imposture, faits pour être ensemble, mauvais pour l'Amérique", dénonce une vidéo tweetée par le président américain.

"Lorsque Kamala était procureure générale (de Californie), elle a travaillé en étroite collaboration avec Beau" Biden, son fils décédé d'un cancer en 2015 dont il était très proche, a écrit M. Biden. "J'ai observé comment ils ont défié les grandes banques, aidé les travailleurs, et protégé les femmes et enfants face aux mauvais traitements. J'étais fier à l'époque, et je suis fier désormais de l'avoir comme partenaire pour cette campagne".

Kamala Harris a réagi en employant l'image de "rassembleur" sur laquelle fait campagne le candidat à la Maison Blanche.

"Joe Biden peut rassembler les Américains car il a passé sa vie à se battre pour nous. Et quand il sera président, il construira une Amérique à la hauteur de nos idéaux", a-t-elle tweeté. 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.