29/07/2020 09:26
Le prétendant démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a déclaré mardi 28 juillet qu'il révèlerait au cours de la première semaine d'août le nom très attendu de sa colistière pour la présidentielle américaine.
>>La pression monte sur Joe Biden, toujours en quête d'une vice-présidente
>>Présidentielle : Biden dévoile un gigantesque plan de relance économique


Joe Biden lors d'un discours de campagne, le 28 juillet à Wilmington, dans le Delaware. Photo : AFP/VNA/CVN

"J'aurai fait un choix la première semaine d'août", a déclaré Joe Biden lors d'une conférence de presse dans son fief de Wilmington, dans l'État du Delaware.

"Et je vous promets, je vous le dirai quand je l'aurai fait", a-t-il ajouté.

"Nous verrons", a répondu l'ancien vice-président de Barack Obama à une journaliste qui lui demandait s'il pourrait rencontrer sa candidate malgré la pandémie de COVID-19.

Le démocrate, âgé de 77 ans, a plaisanté qu'il aurait du mal à la rencontrer discrètement, à cause des journalistes qui font le guet devant sa maison de Wilmington, où il passe la majeure partie de son temps depuis que la crise sanitaire a mis un coup d'arrêt inédit à la campagne présidentielle américaine.

Vainqueur d'une primaire démocrate marquée par une diversité inédite, le septuagénaire a promis qu'il choisirait une femme pour l'accompagner dans sa campagne contre Donald Trump, 74 ans, et devenir la première vice-présidente des États-Unis en cas de victoire le 3 novembre.

Son ex-rivale dans la primaire et seule sénatrice noire du Congrès, Kamala Harris, arrive en tête des pronostics, avec l'ancienne conseillère à la sécurité nationale de Barack Obama, Susan Rice.

Avec le mouvement historique de protestation contre les violences policières et le racisme, la pression s'est accentuée pour qu'il choisisse une colistière afro-américaine.

Mais des stratèges avancent qu'il devrait plutôt opter pour une femme venant du Midwest, dont de grandes régions rurales et industrielles avaient basculé en faveur de Donald Trump en 2016.

D'autres parlementaires figurent dans les pronostics, notamment la sénatrice Elizabeth Warren, autre candidate malheureuse à l'investiture démocrate, ainsi que Val Demings et Karen Bass, deux élues afro-américaines de la Chambre des représentants.

Les gouverneures du Michigan Gretchen Whitmer et du Nouveau-Mexique Michelle Lujan Grisham sont également citées.

Alors que les rumeurs vont bon train, le site d'informations Politico a actualisé mardi un article sur les différentes candidates en annonçant que Joe Biden avait choisi Kamala Harris "le 1er août" et affirmant qu'il l'avait qualifiée de "remarquable colistière".

Le site spécialisé a rectifié en déplorant "une erreur". Un porte-parole de Politico, Brad Dayspring, a précisé qu'il s'agissait d'un texte utilisé pour la mise en page.

Le porte-parole de Joe Biden, TJ Ducklo, a lui tweeté "ce n'est pas vrai".

Joe Biden sera officiellement désigné candidat par le parti démocrate lors d'une convention organisée du 17 au 20 août à Milwaukee, dans le Wisconsin, qui sera essentiellement virtuelle.

En se présentant comme l'"antithèse" de Donald Trump, le démocrate a dénoncé la gestion par le milliardaire républicain de la pandémie, qui a fait près de 150.000 morts aux États-Unis, ainsi que des manifestations contre le racisme.

"Il a démontré qu'il ne pouvait pas vaincre la pandémie et vous protéger. Il ne peut pas relancer l'économie et remettre l'Amérique au travail. Et il souffle intentionnellement, sans surprise, sur les flammes de la division et du racisme dans ce pays", a-t-il déclaré.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le Vietnam sera le premier candidat à la Lorsque les pays lèveront la fermeture de leurs frontières, le Vietnam sera le premier candidat à la "bulle touristique" internationale grâce à son succès dans le contrôle de l’épidémie.