14/03/2020 16:38
Une légende s'en va. Martin Fourcade a annoncé vendredi 13 mars qu'il rangerait skis et carabine à l'issue de la saison, quittant la scène à 31 ans nanti d'un palmarès prodigieux qui a fait de lui le biathlète le plus titré de l'histoire aux côtés du Norvégien Ole-Einar Bjoerndalen et une figure majeure du sport français.
>>Biathlon : Boe vainqueur et Oslo annulé, Fourcade condamné à l'exploit
>>Biathlon : Fourcade, cap sur le gros globe avant LA décision

Martin Fourcade franchit la ligne d'arrivée du relais mixte des JO de Pyeongchang en vainqueur, le 20 février 2018. Photo : AFP/VNA/CVN

Alors qu'il reste à la lutte avec le Norvégien Johannes Boe pour le gain d'un 8e gros globe de cristal à une course de la fin (poursuite samedi 14 mars), Fourcade a décidé d'abréger le suspense et de révéler ses intentions à la veille de ce grand duel qui sera donc aussi le dernier de son immense carrière. Histoire peut-être de se libérer d'un poids avant de se jeter dans son ultime bataille.

C'est par un long communiqué que le Français a expliqué une décision qui n'est pas à proprement parler une surprise.

"Ma volonté de donner le meilleur de moi-même et de gravir des montagnes est toujours présente mais la suite de ma construction en tant qu'homme, en tant que père, doit désormais passer par d'autres voies, d'autres supports d'expression (...). Il est temps de vous dire au revoir. Merci pour ce voyage", a écrit Fourcade.

Le quintuple champion olympique a tout connu et tout gagné depuis son arrivée sur le circuit en 2007-2008 mais l'émergence de Boe a changé la donne et il a senti que le moment était venu de passer le témoin après avoir cédé son trône au Norvégien il y a deux ans. Tout le monde le disait perdu et fini après un exercice 2018-2109 cauchemardesque mais il a réussi à refaire surface et c'est visiblement cette ultime image qu'il souhaite laisser au moment de dire adieu au biathlon.

Homme de records

Martin Fourcade médaillé d'or de la Mass Start 15 km des JO de Pyeongchang, le 19 février 2018. Photo : AFP/VNA/CVN

"Ces turbulences m'ont permis de grandir encore, a-t-il expliqué. J'ai dû faire l'expérience de cette notion de résilience. J'ai dû faire l'expérience de cette notion de résilience jusqu'à engranger, le mois dernier, deux magnifiques titres supplémentaires aux Championnats du monde. Seul d'abord et surtout avec l'équipe de France. Rebondir pour en arriver là, à ces moments de bonheur partagés, fut le plus grand défi de ma carrière. Je crois que cette dernière mission a été accomplie."

Quel que soit le résultat de samedi 14 mars, Fourcade raccroche, riche d'une exceptionnelle collection de trophées. Sportif français le plus titré aux Jeux olympiques (5 médailles d'or), l'homme aux 82 succès sur le circuit possède le record du nombre de Coupe du monde remportées (7 d'affilée de 2012 à 2018), de petits globes (26) et de titres mondiaux (11 sur le plan individuel à égalité avec Ole-Einar Bjoerndalen).

Fourcade est devenu au fil des années une personnalité respectée du sport français grâce à ses exploits amis aussi à ses prises de position tranchées, notamment au sujet du dopage. Il a été ainsi le porte-drapeau de la délégation tricolore aux JO de Pyeongchang en 2018 avant de mettre un pied dans les instances.

Son après-carrière est déjà tout tracé puisqu'il préside la commission des athlètes de Paris-2024 et il s'est porté candidat à la commission des athlètes du CIO en 2022.

"La passion que je voue à mon sport est intacte. Mon amour pour le sport en général, et les valeurs de dépassement de soi et de respect des autres qu'il transmet, est plus grand que jamais. C'est dans cet univers que je veux continuer à m'exprimer, à m'investir, à partager", a-t-il indiqué.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.