01/09/2018 22:16
Le nombre d’enfants autistes augmente de plus en plus à Hô Chi Minh-Ville. Il faut donc construire davantage d’écoles spécialisées pour qu’ils puissent recevoir une éducation de qualité et être intégrés au marché de l’emploi.
>>Une première bibliothèque pour les enfants autistes
>>L’acupuncture au service de l’autisme infantile
>>L’ambassade d’Allemagne au chevet des enfants autistes à Hanoï

Les enfants autistes doivent être accueillis dans des écoles spécialisées.

Une conférence intitulée "Enfants autistes - problèmes familiaux ou sociaux" a été organisée le 29 août par l'antenne du Front de la Patrie du Vietnam à Hô Chi Minh-Ville.

Manque d’informations

Des parents d’enfants autistes dans la mégapole du Sud y ont participé. Ils ont échangé à propos des difficultés s’agissant de la scolarisation de leurs enfants.

C'est le cas de Pham Hông Nhung, domiciliée dans l'arrondissement de Binh Thanh. Comme beaucoup d’autres parents d’enfants autistes, elle a dû emmener, non sans difficultés, son petit dans différents centres d’enseignement spécialisés. Mais elle n'a pas réussi à identifier quelle école pour son enfant. 

Pour Nguyên Thi Thuy Vân, résidente de l’arrondissement de Phu Nhuân, chercher une école convenable pour son enfant autiste l’inquiète beaucoup. 

"Cela montre que nos préoccupations sont insuffisantes face aux demandes des parents ayant des enfants autistes. On ne peut pas donner assez d’informations nécessaires sur les lieux de soin, les institutions autorisées…", a indiqué Nguyên Thanh Tâm, directeur du Centre de soutien et de développement de l’éducation inclusive pour les personnes handicapées de Hô Chi Minh-Ville.

Davantage de soutien

Selon le Dr Ngô Xuân Diêp, du Département de psychologie de l’Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville, alors que le nombre d’enfants autistes est en augmentation, la ville n'en compte qu'une dizaine d'institutions éducatives autorisées.

Toutefois, une enquête dudit Département montre qu’il existe environ 70 établissements d’enseignement spécialisé sans licence et sans accréditation en matière institutionnelle et professionnelle. En conséquence, de nombreux autistes ne peuvent être pris en charge convenablement. Alors, "il est nécessaire de renforcer le contrôle et la standardisation du système éducatif spécialisé auprès des enfants autistes", a-t-il souligné.

Lors de la réunion, les participants ont ainsi proposé l’appui de l’État en termes de dépistage, de soins et d’éducation pour les enfants autistes. Car à présent, les personnes atteintes de ce handicap bénéficient de peu de soutien. "Il faut construire davantage d’unités spécialisées pour permettre aux enfants autistes de recevoir une éducation adaptée", a recommandé le Dr Ngô Xuân Diêp.

Texte et photo: Quang Châu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.