12/06/2020 15:28
Le Vietnam et l'Inde entretiennent des relations complémentaires. De nombreux produits vietnamiens ont un potentiel d'exportation tels que produits agricoles et aliments transformés, notamment le pitaya et le pangasius qui sont très populaires sur le marché indien.
>>Une visioconférence vise à stimuler le commerce entre le Vietnam et l'Inde
>>Premier trimestre : le Vietnam affiche un excédent commercial avec l’Inde

Le pitaya, un produit d'exportation phare du Vietnam en Inde.
Photo : VNA/CVN

Pour augmenter le chiffre d'affaires à l'exportation des produits agricoles vietnamiens vers l'Inde, la clé est d'étendre rapidement le marché.

Les relations commerciales, l'un des cinq piliers importants du partenariat stratégique Vietnam - Inde, ont fait d'énormes progrès ces derniers temps. Les importations et les exportations vietnamiennes en Inde ont augmenté de 2,06 fois de 2016 à 2019, passant de 5,43 milliards d’USD à 11,21 milliards. Les exportations ont augmenté de 2,5 fois durant la même période (de 2,69 milliards d’USD à 6,67 milliards, et les importations, de 1,65 fois (de 2,75 milliards à 4,54 milliards). Le Vietnam est passé d'un pays à grand déficit commercial à un excédent commercial de 2,1 milliards en 2019.

Cependant, la présence de produits vietnamiens et de produits agricoles en particulier est assez modeste. Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, au cours des cinq premiers mois de 2020, le Vietnam a exporté vers l'Inde pour 1,76 milliard d’USD, soit 63,1% du total à la même période de 2019 ; et importé pour 1448 milliards, soit 79,4%.

Intensifier les échanges commerciaux

Transformation de pangasius pour l'exportation. Photo : VNA/CVN

Selon le ministère indien  de l'Industrie et du Commerce, le Vietnam est devenu le 16e partenaire commercial de l'Inde. Avec 844 milliards d’USD, le commerce de l'Inde avec le Vietnam ne représentait au cours de l'exercice 2018-2019 qu'environ 1,65% de la valeur totale import-export des produits indiens vers le monde.

Actuellement, le pitaya est le seul fruit du Vietnam autorisé à être importée en Inde, et le poisson basa est le seul produit avec lequel le Vietnam peut concurrencer un pays exportateur de produits aquatiques comme l'Inde.

L'ambassadeur vietnamien en Inde, Pham Sanh Châu, a estimé que si, lors de la pandémie de COVID-19, de nombreuses entreprises avaient des difficultés et faisaient même faillite, la filière des produits agricoles continuait de croître. S’il existe un grand potentiel de coopération entre les deux pays, le commerce vietnamo-indien de produits agricoles est loin de répondre aux attentes.

Récemment, les habitants et les entreprises de l’Inde en peu enrichir leurs connaissances sur les produits agricoles vietnamiens et ses  spécialités culinaires. Plus précisément, le poisson basa vietnamien, élevé selon les normes en vigueur  et vendu peu cher, est apprécié des consommateurs indiens. Le fruit du dragon vietnamien est meilleur que celui de nombreux pays, il est donc apparu dans de nombreux supermarchés, marchés de gros, restaurants et hôtels en Inde.

Cependant, de nombreux autres produits vietnamiens tels que le litchi du Nord et le ramboutan du Sud figurant aussi sur la liste des fruits délicieux  connus des Indiens mais qui ne sont pas encore ouverts les portes du vaste marché indien.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.