22/06/2019 22:35
Le Moyen-Orient et l’Afrique sont considérés comme des marchés d'export très potentiels du Vietnam avec une forte demande. On prévoit que d'ici 2020, l'Afrique devrait importer environ 1.200 milliards de dollars de biens de toutes sortes.
>>Renforcer la coopération économique Vietnam - Moyen-Orient - Afrique
>>Forum de coopération économique Vietnam - Moyen-Orient - Afrique du Nord

Séminaire sur les "Perspectives de développement de la coopération et du commerce au Moyen-Orient et en Afrique", tenu le 21 juin à Hô Chi Minh-Ville.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a organisé, le 21 juin dans la mégapole du Sud, le séminaire intitulé "Perspectives de développement de la coopération et du commerce au Moyen-Orient et en Afrique" avec la participation d'entreprises importatrices et exportatrices, d'associations d’entreprises dans de nombreux secteurs.

L’événement visait à introduire des informations sur les marchés, les politiques commerciales, les pratiques commerciales, les opportunités d’affaires, les besoins d'importation des pays du Moyen-Orient et d'Afrique, afin d'aider les entreprises vietnamiennes à collecter des informations, à établir leur stratégie commerciale pour ces marchés.

S'exprimant à l'ouverture du séminaire, Lê Hoàng Oanh, directrice du Département des marchés Asie-Afrique du ministère de l'Industrie et du Commerce, a déclaré: “Nous espérons que l'atelier apportera certaines des informations nécessaires pour les plans d'affaires, d'importation et d'exportation des entreprises pour les marchés d'Afrique et du Moyen-Orient.”

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, avant que les marchés traditionnels vietnamiens se rapprochent progressivement de la saturation, la promotion des exportations vers de nouveaux marchés est stratégique pour les entreprises vietnamiennes. Au cours des cinq premiers mois de 2019, les échanges commerciaux bilatéraux entre le Vietnam, l'Afrique et le Moyen-Orient ont atteint environ 8,3 milliards de dollars (soit près de 5% du total du chiffre d’affaires d’import-export du Vietnam).

Des marchés prometteurs pour les produits agricoles

L'Afrique est un marché important pour les produits vietnamiens tels que les produits agricoles, les biens de consommation et les produits ménagers, et constitue également une source de matières premières pour le Vietnam comme le bois, le coton et les métaux. En 2018, le chiffre d'affaires total d’import-export de cette région a atteint 900 milliards de dollars, dont les importations ont atteint 500 milliards de dollars. L’Afrique importe d’importants produits de base, y compris des biens de consommation et des produits alimentaires tels que le riz, le maïs, le blé, les machines et les appareils ménagers.

Lê Hoàng Oanh, directrice du Département des marchés Asie-Afrique du ministère de l'Industrie et du Commerce, lors du séminaire.

Les relations commerciales entre le Vietnam et l'Afrique se développent bien depuis de nombreuses années. Le chiffre d'affaires d'import-export entre le Vietnam et l'Afrique a atteint 6,6 milliards de dollars en 2018. Les principales exportations vietnamiennes vers l'Afrique comprennent le riz, les téléphones et leurs composants, les produits de la mer, les ordinateurs, le café, les produits textiles, les chaussures, les machines.

Pour le Moyen-Orient, le chiffre d'affaires à l'importation d'ici 2020 devrait atteindre 1.500 milliards de dollars. C’est également une région géographique importante, adjacente aux trois continents d’Asie, d’Europe et d’Afrique, qui constitue une zone de transit pour les marchandises allant dans des zones environnantes.

Le Moyen-Orient est le principal marché d'exportation du Vietnam pour les fruits de mer, le poivre, le café, les noix de cajou, les meubles en bois, les textiles, les matériaux de construction et constitue également un fournisseur de produits pétroliers, gaz, produits chimiques, métaux, plastiques, combustibles, aliments pour animaux et matières premières.

Le Moyen-Orient importe 80% des produits alimentaires dont il a besoin, ce qui équivaut à environ 40 milliards de dollars par an et devrait passer à 70 milliards  d’ici 2035. Actuellement, il y a plus de 100 produits vietnamiens importés au Moyen-Orient, principalement des produits agricoles tels que le riz, les fruits, le poivre, les noix de cajou...

Pham Hoài Linh, du Département des marchés Asie-Afrique du ministère de l'Industrie et du Commerce, a souligné: "La région du Moyen-Orient dispose d’un pouvoir d’achat élevé, d’une grande solvabilité en raison de ressources financières abondantes. La demande de consommation intérieure dépend fortement des produits importés. La structure des produits d’importation et d’exportation de cette région convient également très bien aux produits d’exportation majeurs du Vietnam. En outre, la taxe à l’importation est assez faible, seulement de 0% à 5%".

Toutefois, pour réussir sur ce marché, Pham Hoài Linh a également souligné que les entreprises devaient élaborer des stratégies de pénétration du marché appropriées, ainsi que des recherches visant à produire des produits d'exportation de qualité, conformément à la réglementation sur les normes et les pratiques des consommateurs des pays du Moyen-Orient.
 
Texte et photos: Trung Khánh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.