20/05/2017 08:42
Le Vietnam et l’Union européenne sont parvenus à ce que le système de garantie de la légalité du bois et des produits en bois du Vietnam, la définition du «bois légal», soit appliqué aux marchés européen et vietnamien comme pour n’importe quel autre.
>>Le Vietnam promeut l’exportation de bois légal vers l’UE
>>Le Vietnam et l’UE paraphent un accord relatif à la légalité du bois
>>Le bois vietnamien coté à l’exportation
>>Il est nécessaire de contrôler l’origine du bois brut
 
Le Vietnam et l’Union européenne ont paraphé tout récemment à Bruxelles la lettre de l’Accord de partenariat volontaire sur l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (VPA/ FLEGT) après près de six ans de négociations. Afin de mettre en application cet accord, le Vietnam devra élaborer un système de vérification de l’origine légale du bois (VNTLAS, pour Vietnam timber legality assurance system).

Selon les réglementations de l’UE, le programme FLEGT a entré en vigueur le 3 mars 2013 en vue d'établir un mécanisme de délivrance de licences pour assurer que seuls les meubles en bois ayant la licence seront exportés dans l'UE. Les autorisations FLEGT, délivrées par les autorités des pays signataires d’un accord de partenariat volontaire avec l’UE, sont reconnues comme des garanties de légalité par le Règlement sur le bois de l’UE (RBUE). Entré en application le 3 mars 2013, le RBUE vise à écarter du marché communautaire le bois et les produits dérivés issus d’une récolte illégale.

Cette année, les exportations de bois et de produits dérivés pourraient atteindre un chiffre d’affaires  de 7,5 milliards de dollars.  Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

D’après Tô Xuân Phuc, spécialiste de l’organisation Forest Trends, le bois et les produits en bois sont dans le top 5 des produits d’export majeurs du Vietnam. Les entreprises vietnamiennes importent leur bois brut de plusieurs pays, ce qui rend difficile le contrôle de leur origine. S’inquiétant de la légalité du bois brut domestique, Il a évoqué un témoignage selon lequel près de 30% des exploitations familiales de sylviculture n’ont pas encore de licence d’utilisation foncière. Situation identique pour de nombreuses compagnies sylvicoles. Ce spécialiste a analysé les opportunités et les défis pour les producteurs vietnamiens en termes d’intégration au marché mondial. Il a souligné la nécessité de trouver des sources de bois légal, de qualité, et de prix abordables, répondant aux besoins du marché, puisqu’une grande partie du bois brut transformé au Vietnam est importé. «Le gouvernement et les associations doivent encourager les producteurs à garantir l’origine de leurs produits, ce qui contribuera au développement du secteur du bois», a-t-il ajouté.
 
Un «laissez-passer» pour les produits en bois
 
Le VPA a pour objet d’assurer l’origine légale du bois et de ses produits dérivés exportés par le Vietnam dans les pays membres de l’UE, contribuant à stopper l’exploitation illégale, à protéger les forêts, le climat et la biodiversité, ainsi qu’à promouvoir le commerce légal du bois.
 
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, a affirmé que l’opération du VNTLAS permettrait de garantir l’origine légale du bois et de ses produits dérivés. Selon lui, cet accord permettra d’éviter les déclarations d’origine, ce qui contribuera significativement au développement de l’industrie de la transformation du bois pour l’export, mais aussi à gérer plus durablement les forêts. Le ministre a souligné l’importance du FLEGT en tant que «laissez-passer» prestigieux pour les produits en bois vietnamiens dans leur export sur le marché européen.
 
Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, les exportations du bois et des produits dérivés vietnamiens sont estimées à 7,3 milliards de dollars en 2016, soit une légère croissance de 1% en un an.  Les meubles en bois vietnamiens sont commercialisés dans 120 pays et territoires, dont les États-Unis qui en sont le premier importateur avec 38,3% des exportations nationales. Selon le Département général des douanes, au 1er trimestre, les exportations de bois et de produits dérivés se sont établies à 1,78 milliard de dollars pour une croissance de 17,1% sur un an. C’est une progression nécessaire afin que les exportations atteignent les 10 milliards de dollars, objectif que l’industrie du bois vise d’ici à 2020.
                                     
Thuy Tiên/CVN
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.