27/03/2018 18:36
Sur invitation du président de la République Emmanuel Macron, le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyên Phu Trong effectue du 26 au 28 mars une visite officielle en France.
>>Entrevue entre le secrétaire général du PCV et le Premier ministre français
>>Célébration du 45e anniversaire des relations Vietnam - France à Paris
>>L'amitié traditionnelle contribue à renforcer les relations Vietnam - France
>>Partenariat stratégique Vietnam - France

À l'occasion de la visite officielle en France, le chef du Parti a écrit un article intitulé Belles perspectives des relations vietnamo-françaises, publié sur Le Monde. L'Agence vietnamienne d'information (VNA) tient à vous présenter ci-dessous, dans son intégralité, cet article.

Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyên Phu Trong.
Photo : VNA/CVN
"Le monde connaît, à l’heure actuelle, des changements rapides et l’humanité se trouve à une époque charnière, tant sur le plan politique qu’économie, où toutes les nations, sans exception, se voient offrir de nouvelle opportunités en même temps qu’elles s’exposent à de nouveaux défis. Dans le sillage de la Quatrième révolution industrielle, tous les pays du monde, qu’ils soient grands ou petits, riches ou pauvres, déploient de grands efforts pour rentrer dans une ère de développement. D’un point de vue global, ces changements se font surtout sentir en Asie-Pacifique qui est en passe de devenir, à plusieurs égards, la région la plus dynamique du monde. Confortée par une forte émergence de la Chine, de la Russie et de l’Inde, l’Asie-Pacifique, et plus particulièrement l’Asie, deviennent, de nos jours, le point de convergences des plus grandes dynamiques de développement économique du monde, tout en se transformant en un +terrain de jeu+ d’une grande complexité des grandes puissances. D’énormes opportunités qu’impliquent ces dynamismes sont en train de donner une forte impulsion à la coopération et à l’intégration. Les forums régionaux tels que l’APEC, l’ASEM continuent de jouer un rôle important dans la connexion entre les pays riverains du Pacifique et l’Asie, ainsi qu’entre l’Europe et l’Asie.

Situé au cœur d’une zone géographique s’étirant du Pacifique à l’Océan indien, le Vietnam, tous comme ses voisins de l’Asie du Sud-Est, occupe une place particulièrement importante dans les processus de coopération en Asie-Pacifique. Auparavant assimilé au nom d’une guerre, le Vietnam est désormais connu comme un pays d’un renouveau actif et d’un développement dynamique, une destination de choix pour touristes et investisseurs étrangers, un partenaire amical et de plus en plus important des nations du monde. Grâce au renouveau mis en place depuis plus de 30 ans, le Vietnam est sorti de son statut de pays pauvre, moins avancé et dévasté par la guerre pour devenir un pays à revenus intermédiaires, avec une croissance économique relativement élevée et soutenue ainsi qu’un environnement socio-politique stable. La défense et la sécurité nationale sont assurées ; les relations extérieures du pays sont de plus en plus élargies et approfondies ; sa place et son prestige sur la scène internationale sont rehaussées. Jadis une économie agricole arriérée, le Vietnam est dorénavant entré dans une ère d’industrialisation et de modernisation accélérée. Sa croissance économique durant les trente dernières années a été, en moyenne, de 7%. En 2017, la valeur totale de ses exportations a atteint 425 milliards de dollars et le montant total des investissements directs étrangers 36 milliards de dollars. En cette même année, dans le classement du Forum économique mondial, le Vietnam a gagné cinq places en matière de compétitivité et quatorze places en ce qui concerne l’environnement des affaires. Sa structure économique se transforme avec une diminution de la part du secteur agricole et une augmentation de celles de l’industrie et des services. Le Vietnam est en train de se hisser au rang des économies le plus dynamiques en Asie-Pacifique.

Sur le fondement des lignes directrices de sa politique extérieure, à savoir l’indépendance, l’autonomie, la paix, la coopération et le développement, le Vietnam intensifie chaque jour davantage son intégration internationale. À ce jour, il entretient des relations diplomatiques avec près de 190 pays et a établi des relations de partenariat stratégique et/ou intégral avec toutes les grandes puissances dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Le Vietnam est un membre actif des Nations-Unies, de l’ASEAN, de l’APEC, (Forum Asie-Europe) et de l’OMC. Il est également membre de plusieurs accords de libre-échange, bilatéraux ou multilatéraux, dont le plus récent est l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP). Il entreprend les dernières démarches pour la conclusion de l’Accord de libre-échange avec l’Union européenne. Le Vietnam a, de manière proactive, fait valoir son rôle au sein des mécanismes multilatéraux dans sa région et dans le monde, participé aux opérations de maintien de la paix de l’ONU ainsi qu’aux exercices pour faire face aux défis de sécurité non conventionnelle. Ses échanges et coopération internationaux dans tous les domaines - culturels, sociaux, scientifiques, technologiques, éducatifs, entre autres - se multiplient et s’intensifient. On peut ainsi dire que le Vietnam est désormais devenu un partenaire de confiance de plusieurs pays, un membre responsable et important de la communauté internationale, qui apporte des contributions de plus en plus actives et efficaces en faveur de la paix, de la stabilité et de la coopération dans la région et dans le monde.


Le Vietnam et la France, une relation exceptionnelle 

Le le secrétaire général du PCV Nguyên Phu Trong (gauche) et le Premer ministre français Édouard Philippe, le 26 mars à Paris en France.
Photo : Tri Dung/VNA/CVN

Le Vietnam et la France, malgré leur appartenance à deux continents différents, entretiennent une relation exceptionnelle tissée par des affinités historiques, culturelles et sociales. En jetant un regard rétrospectif sur les 45 ans depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1973, nous pouvons facilement constater que les relations diplomatiques ont connu de longs et significatifs pas en avant. La visite officielle en France du Président du Conseil des ministres vietnamien Pham Van Dông en 1977 a ouvert une nouvelle page dans les relations entre les deux pays. Depuis, les relations économiques, commerciales, ainsi que les échanges culturels et éducatifs se sont fortement intensifiés. Durant la décennie 1980, alors que le Vietnam était isolé par l’embargo, la France était le seul pays occidental à maintenir ses relations de coopération culturelle, scientifique, technique et éducative avec le Vietnam, notamment par la réouverture de l’Institut d’échanges culturels avec la France (IDCAF) à Hô Chi Minh-Ville en juillet 1982. Le Centre culturel du Vietnam en France, quant à lui, a déployé d’inlassables efforts pour la diffusion de la culture et de la langue vietnamienne en France.

Depuis la fin des années 1980, et plus particulièrement depuis que l’œuvre de renouveau du Vietnam a commencé à apporter ses premiers fruits et que le Vietnam a entamé sa réintégration dans la communauté internationale, les relations bilatérales ont connu des développements variés et diversifiés, marqués par la visite au Vietnam du Président français François Mitterrand en mars 1993 et celle en France du Premier ministre vietnamien Vo Van Kiêt en juin de la même année. Depuis ces dates, la France a mis en œuvre une politique cohérente envers le Vietnam, au titre de l’un de ses partenaires privilégiés en Asie-Pacifique et d’une passerelle entre la France et les pays de la région. Nous nous rappelons de la déclaration du Ministres des affaires étrangères Alain Juppé à l’occasion de sa visite officielle  au Vietnam en novembre 1994 : la France est au cœur d’une Europe de plus en plus unie, le Vietnam d’une Asie réconciliée et à fort croissance économique ; ensemble, nous pouvons réaliser des choses grandioses.

Les relations vietnamo-françaises se sont intensifiées après l’adhésion du Vietnam à l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) en 1995 : elles ont dépassé le cadre strictement bilatéral pour s’inscrire dans ceux, plus globaux, des relations entre le Vietnam et l’Union européenne d’une part, et entre la France et l’Asie du Sud-Est, d’autre part. Le Vietnam et la France ont une convergente de vues sur plusieurs grandes questions internationales, surtout en rapport avec le développement durable, la diversité culturelle et le rôle des institutions multilatérales dans la régulation et la gouvernance de la mondialisation.

Cette année, nous célébrons le 45e anniversaire des relations diplomatiques et le 5e anniversaire du partenariat stratégique. Durant ces 45 dernières années, la France est toujours un partenaire de première importance pour le Vietnam. Les relations entre nos deux pays, qu’elles soient dans le cadre bilatéral ou multilatéral, se diversifient sans cesse. La France est, en effet, le premier bailleur de fonds européen du Vietnam. Des centaines de conventions ont été signées entre universités et instituts de recherche des deux pays.


2,78 milliards de dollars
des investissements français au Vietnam


Durant ces 45 dernières années, les coopérations multilatérales entre le Vietnam et la France se diversifient sans cesse. Photo : Hà Ngô/CVN

La France accueille actuellement environ 7.000 étudiants et stagiaires vietnamiens. La coopération décentralisée s’élargit, impliquant 20 collectivités locales françaises et 15 provinces vietnamiennes, avec 10 Assises organisées depuis son lancement. La communauté vietnamienne en France, qui s’y établit de longue date, est la plus grande parmi les communautés vietnamiennes en Europe et constitue un trait d’union important entre les deux pays. La France et le Vietnam s’orientent vers de nouvelles formules de coopération pour le développement durable à travers des projets dans les domaines de lutte contre le changement climatique et de développement agricole. Les projets verts vietnamo-français constituent actuellement des sources d'espoir pour les populations vietnamiennes les plus touchées par le changement climatique.

Force est de constater qu’il existe de grands potentiels inexploités : le montant des investissements directs étrangers français au Vietnam a été seulement de 2,78 milliards de dollars, soit un tiers de celui des Pays-Bas ; la valeur des échanges commerciaux reste modeste et ne représente que 1% de la valeur totale des exportations et importations du Vietnam. Ces résultats ne correspondent véritablement pas aux potentiels des relations vietnamo-françaises.

Actuellement, nos deux pays ont des conditions favorables pour renforcer leurs relations bilatérales. La France, puissance de premier rang en Europe, qui s’engage sur la voie de grandes réformes pour aller de l’avant et affirmer son rôle au niveau mondial, a des intérêts et une influence importants en Asie. Le Vietnam, quant à lui, économie dynamique et à croissance soutenue, marché près de 100 millions de consommateurs, joue un rôle important au sein de l’ASEAN et en Asie de l’Est. Les deux pays ont une convergence de vues et d’intérêts sur diverses questions internationales. Le renforcement des relations de coopération vietnamo-françaises constitue donc une nécessité impérieuse, et ce, pour les intérêts des deux pays.

Dans cet esprit, il convient de créer de nouvelles forces pour l’approfondissement du partenariat stratégique, de consolider la confiance politique réciproque en multipliant échanges et rencontres de haut niveau et en améliorant l’efficacité des mécanismes de dialogue, d’élargir la coopération dans les domaines politiques, diplomatiques, de la défense et de la sécurité, de promouvoir les échanges commerciaux, les investissements, le tourisme, la coopération économique, technologique, énergétique, culturelle, éducative, judiciaire etc… Les échanges humains ainsi que la coopération décentralisée méritent également d’être renforcés. Étant des membres de premier rang de l’Union européenne et de l’ASEAN, chacun de nos deux pays doit jouer pleinement son rôle dans la promotion des relations UE - ASEAN. Le Vietnam sera une passerelle importante pour la France dans ses relations avec l’ASEAN et espère de son côté que la France lui servira de porte d’entrée pour ses relations avec l’Union européenne.


Promotion du Partenariat mondial
pour le développement durable


La lutte contre le changement climatique est un des domaines prioritaires de la coopération entre les deux pays. Photo : Trong Dat/VNA/CVN

Un autre domaine prioritaire de la coopération est l’environnement et la lutte contre le changement climatique. Les deux pays devraient contribuer activement à la mise en œuvre des engagements nationaux dans la lutte contre le changement climatique, à la promotion du Partenariat mondial pour le développement durable en vue de la réalisation de l’Agenda 2030.

Enfin, dans un monde qui comporte des mutations rapides et complexes, nos deux pays devraient, plus que jamais, renforcer leurs concertations dans le cadre des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Le Vietnam et la France partagent la même vision sur un monde multipolaire et le multilatéralisme basés sur le respect mutuel, l’égalité, l’équité, la coopération mutuellement avantageuse, la paix et le développement durable et inclusif. Nous affirmons le rôle central des Nations Unies dans la promotion de la paix, de la sécurité internationale, de la prospérité et du développement durable. Nous confirmons notre attachement à la Charte des Nations Unies en nous engageant à respecter l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité territoriale et le régime politique de chaque pays. Plus particulièrement, nous soutenons les principes du droit international, dont celui du règlement pacifique des différends, du non recours à la force ou à la menace de la force.

Toutes ces analyses nous permettent de croire fermement à de belles perspectives des relations vietnamo-françaises, au développement intégral et efficace du Partenariat stratégique Vietnam - France dans les prochaines décennies
".

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.