27/02/2019 17:29
>>Le nombre de chômeurs en Belgique est au plus bas depuis 1981
>>Belgique : le roi Philippe veut que la croissance économique profite à chaque citoyen

Le Groupe des Dix, la plus haute instance de concertation sociale en Belgique, a présenté mardi après-midi 26 février au Premier ministre, Charles Michel, ainsi qu'aux ministres De Block (Affaires sociales) et Peeters (Emploi), le contenu du projet d'accord interprofessionnel (AIP) pour 2019-2020. Au terme de près de 20 heures de discussions menées à Bruxelles au siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), les syndicats belges sont parvenus à un projet d'accord interprofessionnel pour 2019-2020. La secrétaire générale du syndicat chrétien, Marie-Hélène Ska, a confirmé que la marge salariale de 1,1% avait bien été retenue dans le texte. Les partenaires sociaux ont donc suivi l'avis du Conseil central de l'économie, qui a récemment réévalué cette marge d'augmentation salariale pour la porter au même niveau que ces deux dernières années. Selon ce projet d'accord, le salaire minimum serait augmenté de 1,1%, soit 10 centimes de l'heure, largement en deçà de la hausse de 10% escomptée par le syndicat socialiste notamment. "Nous tablions sur plus", a reconnu mardi matin 26 février Miranda Ulens, secrétaire générale de la FGTB. Il y aura aussi dans le cadre du nouvel accord un maintien d'un système de crédit-temps devant permettre aux travailleurs de mieux équilibrer leurs vies professionnelle et privée.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.