27/02/2019 17:29
>>Le nombre de chômeurs en Belgique est au plus bas depuis 1981
>>Belgique : le roi Philippe veut que la croissance économique profite à chaque citoyen

Le Groupe des Dix, la plus haute instance de concertation sociale en Belgique, a présenté mardi après-midi 26 février au Premier ministre, Charles Michel, ainsi qu'aux ministres De Block (Affaires sociales) et Peeters (Emploi), le contenu du projet d'accord interprofessionnel (AIP) pour 2019-2020. Au terme de près de 20 heures de discussions menées à Bruxelles au siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), les syndicats belges sont parvenus à un projet d'accord interprofessionnel pour 2019-2020. La secrétaire générale du syndicat chrétien, Marie-Hélène Ska, a confirmé que la marge salariale de 1,1% avait bien été retenue dans le texte. Les partenaires sociaux ont donc suivi l'avis du Conseil central de l'économie, qui a récemment réévalué cette marge d'augmentation salariale pour la porter au même niveau que ces deux dernières années. Selon ce projet d'accord, le salaire minimum serait augmenté de 1,1%, soit 10 centimes de l'heure, largement en deçà de la hausse de 10% escomptée par le syndicat socialiste notamment. "Nous tablions sur plus", a reconnu mardi matin 26 février Miranda Ulens, secrétaire générale de la FGTB. Il y aura aussi dans le cadre du nouvel accord un maintien d'un système de crédit-temps devant permettre aux travailleurs de mieux équilibrer leurs vies professionnelle et privée.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.