10/12/2018 09:08
Suite à la crise gouvernementale de samedi soir 8 décembre, le roi Philippe de Belgique a accepté dimanche 9 décembre la démission des ministres et secrétaires d'État Jan Jambon, Johan Van Overtveldt, Sander Loones, Theo Francken et Zuhal Demir, et a nommé Philippe De Backer et Pieter De Crem ministres, selon le Palais.
>>En Belgique, une manifestation des gilets jaunes réunit un millier de personnes
>>La Belgique élit ses maires, un scrutin test pour le gouvernement
 
Le Premier ministre belge Charles Michel donne une conférence de presse le 8 décembre à Bruxelles à l'issue d'un conseil des ministres.
Photo: AFP/VNA/CVN

Un arrêté royal va officialiser la nouvelle composition gouvernementale. Charles Michel, le PM belge, a quant à lui révélé qu'il ne doit pas demander la confiance du Parlement pour former un gouvernement, affirme son porte-parole.

Le Premier ministre avait convoqué un conseil des ministres dimanche 9 décembre à 15h00, après avoir été reçu vers midi par le Roi, à qui il a fait rapport de la situation politique, rapporte le journal belge Le Soir.

Didier Reynders (MR) prend, outre la fonction de ministre des Affaires étrangères, la compétence de la Défense, indique le porte-parole du Premier ministre. Maggie De Block (Open VLD) est donc confirmée à l'Asile et la Migration et Alexander De Croo (Open VLD) reprendra compétence des Finances et de la coopération au développement.

Du côté du CD&V, Pieter De Crem endosse le costume de ministre de l'Intérieur et de la Sécurité et Philippe De Backer reprend les fonctions d'Alexander De Croo: Télécoms et Agenda digital. En plus de la Justice, Koen Geens reçoit la compétence liée à la Régie des Bâtiments.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.