04/09/2019 16:09
La future présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, novice de la politique monétaire au profil inédit, passe son premier test public mercredi 4 septembre devant le Parlement européen, dans une période économique troublée.
>>Soutien à l'économie: Lagarde veut poursuivre à la BCE le cap de Draghi
>>L'UE nomme Kristalina Georgieva comme candidate à la présidence du FMI

La future présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, le 31 août à Leipzig (Allemagne). Photo: AFP/VNA/CVN 

Les députés ont prévu d'entendre à partir de 08h30 GMT et pendant deux heures et demie l'actuelle directrice du Fonds monétaire international (FMI), alors que son mandat de huit ans à la tête de la BCE doit démarrer le 1er novembre.

Si leur vote dans la soirée sera consultatif, sans pouvoir de blocage, les parlementaires devraient cuisiner la Française sur son parcours d'avocate d'affaires entrée en politique puis marquée par une série de crises financières depuis 2008.

Après avoir dirigé le cabinet américain Baker McKenzie jusqu'en 2005, elle a été nommée par Nicolas Sarkozy au ministère du Commerce extérieur puis des Finances jusqu'en 2011, avant de prendre les rênes du FMI ces huit dernières années. Le tout sans avoir jamais œuvré au sein d'une banque centrale, à la différence de ses prédécesseurs et des principaux candidats évoqués pour ce poste.

Lors de l'audience du jour, la dirigeante devra donc "démontrer de manière convaincante qu'elle possède l'expertise monétaire nécessaire", souligne l'eurodéputé conservateur allemand Markus Ferber. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.