02/09/2019 17:44
Les basketteurs français ont bien lancé leur Mondial en battant l'Allemagne, 78 à 74, en se faisant quand même un peu peur sur la fin, dimanche 1er septembre à Shenzhen, où leurs qualités défensives ont fait la différence.
>>Basket: les Bleus montent en régime avant le Mondial-2019
>>Basket: la France s'applique et s'impose devant la Tunisie

Le Français Rudy Gobert lors de la victoire sur l'Allemagne 78-74 à Shenzhen le 1er septembre lors du Mondial. Photo: AFP/VNA/CVN

Ce match était le rendez-vous crucial du premier tour. Les Bleus n'ont plus maintenant qu'à gagner deux rencontres a priori faciles, mardi 3 septembre contre la Jordanie et jeudi 5 septembre face à la République dominicaine, pour terminer en tête de leur poule et arriver idéalement placés pour la deuxième phase à Nankin où tout se jouera en fin de semaine, probablement contre l'Australie et la Lituanie.

"Cette victoire nous donne une bouffée d'oxygène", a apprécié le sélectionneur Vincent Collet qui "craignait ce match à juste titre" et gardait le souvenir amer de la défaite contre la "Mannschaft" il y a deux ans en huitième de finale de l'Euro, la dernière en date des Bleus dans un tournoi majeur.

Tout a semblé facile au début lorsque les Français ont mené 14 à 0 grâce à une défense de fer. Et pourtant, la fin de match a été chaude. Les Allemands, retrouvant à la fois leur adresse à trois points et l'impact de leur meneur de NBA Dennis Schröder, sont même revenus à deux points dans les dernières minutes.

La surprise M'Baye

Rudy Gobert et les Bleus lancent leur Coupe du monde ce dimanche 8 septembre. Photo: AFP/VNA/CVN

Les Bleus ont tenu bon, grâce à l'adresse d'Evan Fournier, meilleur marqueur avec 26 points, et à la dissuasion de Rudy Gobert dans la raquette. Le double meilleur défenseur de la NBA, N°1 à l'applaudimètre dans la salle bien remplie de Shenzhen, a cumulé pas moins de cinq contres dans le match.

"Ce qu'on a fait en défense au premier quart-temps a été très intéressant. C'est ce qui nous a sauvé ce soir et ce qui nous sauvera sûrement dans le futur", a dit le capitaine Nicolas Batum, saluant le travail des meneurs Frank Ntilikina et surtout Andrew Albicy sur la star allemande. Schröder a certes marqué 23 points, mais avec un pourcentage assez faible (37%, 7/19).

Si les Allemands sont revenus plusieurs fois, dans le deuxième quart-temps (-4) puis dans le dernier (-2), c'est parce que les Bleus ont perdu trop de balles (16 au total) et ont lâché trop de rebonds. Mais c'est aussi parce que Schröder a haussé le ton en fin de partie, et parce que les shooteurs allemands, Joahnnes Voigtmann en tête, ont trouvé la mire.

"Il est sorti de sa boîte au quatrième quart-temps comme le très grand joueur qu'il est. Il a aussi donné des situations de tir favorables à ses intérieurs. On ne tombera pas toujours sur un pivot qui fait 5/7 à 3 points", a dit le sélectionneur Collet au sujet de Voigtmann, auteur de 25 points.

La bonne surprise du match a été la performance d'Amath M'Baye. Cet ailier fort peu connu en France et qui joue son premier grand tournoi en bleu a marqué 21 points, avec quatre paniers à trois points, et a abattu un travail considérable en défense.

"Jouer avec des joueurs comme ça, ça rend le basket facile. Tu es dans de bonnes situations, tu n'as pas besoin de te prendre la tête", a dit M'Baye, qui portait cette saison le maillot de la Virtus Bologne et qui évoluera au club turc du Pinar Karsiyaka SK d'Izmir dès la fin de la compétition en Chine.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.