12/03/2020 10:52
Golden State-Brooklyn premier match NBA à huis clos tout comme ceux de la populaire "March Madness", les Mondiaux de patinage artistique annulés à Montréal : de plus en plus d'évènements sportifs d'importance en Amérique du Nord sont victimes de l'épidémie de nouveau coronavirus.
>>COVID-19 : les Jeux de Tokyo peuvent-ils être annulés ou reportés ?
>>COVID-19 : le foot français se plie à la doctrine des stades vides

Le Chase Center, le 24 octobre 2019 à San Francisco.
Photo : AFP/VNA/CVN 

Mercredi matin 11 mars, les Warriors ont été la première équipe de NBA, et même d'une ligue sportive professionnelle aux États-Unis, à avoir annoncé la tenue d'un match sans spectateurs, jeudi 12 mars contre les Nets, dans leur Chase Center à un milliard d'USD qui sonnera creux.

D'autres clubs et instances ont aussitôt pris leurs responsabilités dans la journée, preuve qu'à l'instar du COVID-19, qui se propage à toute allure aux États-Unis et au Canada comme dans le monde, le "virus" du huis clos, du report et de l'annulation commence à gagner du terrain, mettant sous cloche le sport en Amérique du Nord.

Au Canada, c'est le gouvernement du Québec qui a annoncé l'annulation des Championnats du monde de patinage artistique, prévus du 16 au 22 mars à Montréal. La ministre de la Santé, Danielle McCann, a invoqué "le potentiel de transmission du virus à un nombre important de personnes" pendant l'événement.

L'organe central du sport universitaire américain, la NCAA a, lui, décidé que les matches de la "March Madness" - le grand tournoi final du championnat de basket - se joueront à huis clos "avec du personnel essentiel à leur tenue et une présence limitée des familles".

Suspension de saison NBA ? 

Seul le bruit des baskets et du ballon sur le parquet se fera donc entendre au cours d'un des évènements les plus suivis aux États-Unis, après le Superbowl (15 mars - 6 avril).

Les joueurs des Golden State Warriors lors de la présentation avant le match contre les Toronto Raptors à San Francisco, le 5 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN 

Ces initiatives résultent de décisions prises par les autorités de plusieurs États, tels ceux de Washington et de Californie - parmi les plus touchés par l'épidémie de COVID-19, d'interdire la présence de foules lors de certains évènements sportifs.

Ce qui a donc poussé Golden State à annoncer son huis clos, "en raison des inquiétudes croissantes concernant la propagation du coronavirus et en consultation avec la ville et le comté de San Francisco".

"Ce sera différent, bizarre", a déclaré la star des Warriors Stephen Curry, ajoutant "comprendre cette décision". "Tant qu'il y aura des matches à jouer, nous allons les jouer, quelles que soient les circonstances et l'atmosphère", a poursuivi le double MVP de la Ligue (2015, 2016).

Mercredi 11 mars, les propriétaires des 30 franchises devaient s'entretenir sur les mesures à prendre face au coronavirus avec le commissaire de la NBA, Adam Silver.

Selon la chaîne ESPN, l'instance - qui avait envoyé un mémo aux clubs les appelant à se préparer à l'éventualité de jouer sans la présence des fans - évoque désormais l'hypothèse de suspendre temporairement la saison, comme pour le championnat de foot italien.

La saison régulière de la NBA doit se poursuivre jusqu'au 15 avril, après quoi sont censés débuter les play-offs devant conduire aux finales début juin.

Masters 1000 de Miami prochaine victime ? 

Toujours à San Francisco, l'équipe de baseball des Giants a annoncé qu'un match de présaison prévu contre les Oakland Athletics le 24 mars se jouera à une date ultérieure. Egalement en Californie, le match de championnat MLS de foot entre les San Jose Earthquakes et Sporting Kansas City, prévu le 21 mars a été reporté.

Dans l'État de Washington, les Seattle Sounders, champions en titre de MLS, ont eux aussi fait cette annonce concernant la réception du FC Dallas, initialement prévue à la même date.

En baseball, les Seattle Mariners cherchent à reprogrammer les matches à domicile du début de saison 2020, prévus fin mars.

"Il est clair que notre État a besoin d'une position plus vigoureuse et plus globale et plus agressive si nous voulons ralentir la propagation de cette épidémie", a déclaré le gouverneur de l'État, de Washington Jay Inslee.

Dans l'Ohio, le gouverneur Mike DeWine a affirmé qu'il rendrait une ordonnance formelle pour empêcher les équipes qui veulent jouer devant un public, y compris les Blue Jackets de Columbus de la Ligue nationale de hockey (NHL), d'autoriser les fans à se rendre dans leur salle.

D'autres évènements sportifs aux États-Unis et Canada pourraient être disputés à huis clos, annulés ou reportés, comme le tournoi de tennis Masters 1000 de Miami (23 mars-5 avril). Celui d'Indian Wells, considéré comme le 5e Grand Chelem de tennis, n'a finalement été que le premier évènement sportif de grande ampleur à avoir été annulé dimanche 8 mars.

Selon les autorités sanitaires américaines, plus de 1.000 personnes aux États-Unis ont contracté le coronavirus et au moins 31 décès lui ont été attribués.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Son Doong fait partie des dix plus belles visites virtuelles du monde En cette période épidémique, il est possible d'admirer la célèbre grotte de Son Doong avec juste un téléphone ou un ordinateur. Le quotidien britannique Guardian vient de présenter les dix plus belles visites virtuelles du monde pendant les jours de confinement à cause du COVID-19, dont la grotte vietnamienne Son Doong.