29/05/2021 16:34
Le FC Barcelone jouera la finale de l'Euroligue, dimanche 30 mai à Cologne, contre l'Efes Istanbul, après avoir fait respecter la logique en demi-finale face à l'Olimpia Milan (84-82), mais de justesse, sur un dernier tir victorieux de Cory Higgins.
>>Basket : le Barça veut mettre fin à une décennie de disette en Euroligue
>>Basket : Villeurbanne fait respecter la logique à Boulazac en Élite
>>Euroligue : exploit de l'Asvel contre l'Olimpia Milan

Le pivot du FC Barcelone, Pau Gasol (gauche), aux prises avec l'ailier de Milan, Kyle Hines, en demi-finale de l'Euroligue, à Cologne, le 28 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans l'autre demi-finale, l'Efes Istanbul s'était qualifié un peu plus tôt pour sa deuxième finale d'affilée, après celle de 2019, en prenant sa revanche sur le CSKA Moscou (89-86) qui perd donc son titre malgré une énorme remontée en fin de match.

Sacré à Paris-Bercy en 2010, Barcelone avait joué ce Final 4 pour la dernière fois en 2014, terminant troisième aux dépens du CSKA Moscou. Cette fois-ci, les Catalans, avec le vétéran Pau Gasol (10 points) revenu dans son club formateur à 40 ans, n'ont pas raté l'occasion de retrouver la saveur d'une finale, mais ils ont eu beaucoup de mal contre les Milanais d'Ettore Messina.

Le Barça a commencé par très bien gérer la première moitié du match, ce qui lui a permis d'atteindre la mi-temps avec un avantage mérité (51-42) grâce à sa star Nikola Mirotic (21 points). Mais Milan s'est accroché et a entretenu le suspense, jusqu'à passer devant au milieu du troisième quart-temps (58-57), et même à creuser un petit écart (69-61) dans le sillage de l'Américain Kevin Punter (23 points).

Et Barcelone a recollé, serré le jeu, jusqu'à ce shoot final d'Higgins, à la dernière seconde, qui a scellé le sort de cette rencontre à rebondissements. Inquiétude pour dimanche 30 mai toutefois côté catalan, la blessure du meneur américano-grec Nick Calathès, contraint de sortir en fin de match à cause d'une entorse.

Seul club à avoir passé les quarts de finale sans perdre un match, le CSKA était favori de l'autre demi-finale, comme Barcelone contre Milan. Les deux clubs avaient pris les deux premières places de la saison régulière avec le même nombre de victoires (24 pour 10 défaites).

L'Efes a largement dominé les débats pendant plus des trois-quarts de la rencontre, creusant un moment un écart de 21 points, grâce à l'adresse du Serbe Vasilje Micic (26 points) et à la présence du pivot turc Sertac Sanli à l'intérieur (19 points, 8 rebonds), mais il s'est fait peur en fin de match, comme le Barça. Le CSKA est revenu à un point et a même eu la balle de match dans les dernières secondes, manquée sur un tir à trois points par l'Américain Will Clyburn, qui avait pourtant été le grand artisan de la remontée (26 points).

Trois Français joueront donc la finale, Rodrigue Beaubois (15 points en demi-finale) et Adrien Moerman du côté de l'Efes et Leo Westermann avec le Barça (ce dernier n'était toutefois pas sur la feuille de match en demie). Ils tenteront de succéder à Nando de Colo, vainqueur de l'Euroligue en 2019 avec le CSKA Moscou avant de partir pour le Fenerbahçe d'Istanbul.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.