24/09/2018 23:57
Premier avertissement sans frais: les Françaises ont renversé une partie très mal embarquée pour finalement battre la Grèce 75 à 71, dimanche soir 23 septembre à Tenerife (Espagne) au Championnat du monde de basket, et joueront la première place du groupe contre le Canada.
>>Basket: les Françaises craquent sur la fin contre les Américaines
>>Basket: la Corée réunifiée débute par une démonstration aux Jeux asiatiques

La Française Endy Miyem lors des JO de Rio, le 13 août 2016.
Photo: AFP/VNA/CVN

Pour s'éviter un match de barrage, les Françaises devront élever leur niveau de jeu contre des Canadiennes qui ont passé 29 points à la Corée dimanche 23 septembre (82-63), après avoir surclassé la Grèce samedi 22 septembre (81-50).

Les joueuses de Valérie Garnier ont livré une bataille de haute intensité dans le dernier quart-temps pour remonter un handicap de huit points (66-58) à huit minutes de la fin de la partie et arracher un succès important.

C'est la capitaine de l'équipe de France, Endy Miyem, qui a sonné la révolte avec un tir à trois points pour revenir à cinq points de la Grèce (66-61). L'intérieure de 30 ans a bouclé la rencontre avec 20 points au compteur, meilleure marqueuse des Bleues.

Et c'est sur un tir en tête de raquette de Sandrine Gruda pour donner deux points d'avance (71-69), et une interception de Marine Johannes sur la possession grecque suivante que le match a définitivement basculé du côté des Françaises.

Maltsi intenable

"On était prévenu. Les Grecques avaient pris 30 points contre le Canada, et on sait que les France-Grèce c'est toujours accroché. On le savait et on l'a encore montré ce soir", a expliqué Miyem au micro de Canal + Sport à la fin de la rencontre.

À l'Euro-2017 en République tchèque, les Françaises s'étaient imposées de sept points (70-63) en phase de groupe, avant de l'emporter plus facilement en demies (77-55).

Dimanche 23 septembre à Tenerife, contrairement à leur premier match contre la Corée, les Bleues ont pourtant pris la rencontre par le bon bout, en s'échappant rapidement au score (23-14).

Mais l'adresse au panier a subitement flanché dans un deuxième quart-temps au cours duquel elles n'ont marqué que 12 points, laissant la Grèce revenir à deux petits points au retour au vestiaire (38-36).

"Il y a eu une bonne entame, c'est ce que l'on cherchait. Mais on s'est relâché dans le deuxième quart-temps", a estimé la sélectionneuse Valérie Garnier au micro de Canal + Sport, reprochant un manque d'agressivité défensive (seulement deux fautes en neuf minutes dans le deuxième quart-temps).

Les triples vice-championnes d'Europe ont souvent manqué de solutions défensives face à l'arrière Evanthia Maltsi, qui a inscrit au cours des deux premiers quart-temps la moitié des 36 points de son équipe.

"Ce n'est pas possible de défendre à une sur Maltsi. Les cinq doivent défendre sur elle", a ajouté Garnier, dont le message au vestiaire est visiblement passé, puisque les Bleues ont réussi à mieux maîtriser la joueuse de l'OIympiakos (28 points au total).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Le tourisme prend son essor à Binh Liêu Ces dernières années, Binh Liêu a connu des changements remarquables dans son développement du tourisme. Autrefois terre inconnue, ce district est devenu l’une des destinations les plus appréciées à Quang Ninh.