28/11/2019 10:20
Le FC Barcelone, guidé comme souvent par Leo Messi, a assuré sa qualification pour les 8es de la Ligue des champions en dominant Dortmund (3-1), à l'inverse de Lyon, qui reste en course malgré sa défaite 2-0 sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg.
>>C1 : nul au sommet entre Paris et le Real, retour réussi pour Mourinho
>>C1 : "Grand test" à Madrid pour Neymar et Paris contre un Real revigoré

La star du Barça Lionel Messi (d) encore impressionnant face à Dortmund en Ligue des champions, le 27 novembre 2019 au Camp Nou de Barcelone.
Photo : AFP/VNA/CVN

Soirée presque parfaite pour le FC Barcelone : sa démonstration 3-1 contre le club de la Ruhr offre aux Catalans leur billet pour les 8es en même temps que la 1re place du groupe F.

Messi, buteur puis deux fois passeur, évite aux siens un match décisif pour la qualif à San Siro contre l'Inter, vainqueur 4-1 du Slavia Prague.

Côté Barça, ce fut d'abord du classique : Messi pour Suarez puis Luis pour Leo. Puis du plus rare, quand Messi a servi Griezmann. Le premier but avec les Blaugranas depuis près de six semaines pour le champion du monde français, entré en jeu en première période après une blessure d'Ousmane Dembélé, seule ombre au tableau côté catalan.

Malgré la réduction de l'écart par un magnifique enchaînement de Jadon Sancho, ce sera sans doute la défaite de trop pour Lucien Favre à qui son président a adressé dimanche 1er décembre un ultimatum.

D'autant que la qualification des Schwarz-Gelben est en péril : une victoire de l'Inter face aux Catalans, les éjecterait en Ligue Europa.

Groupe G : Lyon encore en vie

La défaite de l'OL 2-0 en Russie paraît moins rédhibitoire en fin de soirée qu'au coup de sifflet final à Saint-Pétersbourg.

L'attaquant de Lyon Moussa Dembélé dépité après un but du Zenit en Ligue des champions, le 27 novembre 2019 à Saint-Pétersbourg.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le nul du RB Leipzig face à Benfica (2-2), éliminé, maintient les chances de se qualifier des joueurs de Rudi Garcia. Même s'il leur faudra obtenir un résultat au Parc OL face à la jeune garde de Julian Nagelsmann.

La bonne nouvelle pour les Lyonnais c'est que celle-ci est déjà qualifiée pour les 8es après avoir arraché sa qualification grâce à un doublé d'Emil Forsberg dans le temps additionnel (90e et 90e+6).

Si ces trois équipes devaient finir avec 10 points chacune, c'est Lyon qui rejoindrait le RB en 8es au jeu des confrontations particulières et s'offrirait même la 1re place.

Groupe E : Liverpool bute sur Naples

Tenus en échec par Naples (1-1), les champions d'Europe en titre devront aller chercher leur qualification à Salzbourg, victorieux de Genk (4-1).

L'égalisation de la tête de Dejan Lovren sur corner (65e) leur permet d'envisager encore sérieusement la 1re place, synonyme de tirage plus clément.

L'attaquant de Liverpool Mohamed Salah contre Naples en Ligue des champions, le 27 novembre 2019 à Liverpool. Photo : AFP/VNA/CVN

Mais le déplacement en Autriche s'annonce piégeux pour les hommes de Jürgen Klopp : certes un nul leur suffira pour se qualifier mais une défaite d'un but seulement pourrait leur être fatale après leur victoire étriquée 4-3 à Anfield à l'aller.

Pour voir les 8es, contrairement à la saison passée, Naples, qui a ouvert le score face aux Reds grâce à une frappe croisée de Dries Mertens lancé dans la profondeur, n'aura qu'à s'imposer au San Paolo contre Genk, condamné à la dernière place.

Groupe H : Chelsea sur de bons rails

Chelsea n'est pas encore en 8es mais une victoire contre Lille, dernier du groupe H et déjà éliminé, suffira aux Blues pour se qualifier lors de la dernière journée après leur nul sur le terrain de Valence 2-2.

Le milieu de Chelsea Christian Pulisic (g) à la lutte avec le milieu de Valence Francis Coquelin en Ligue des champions, le 27 novembre 2019 à Valence.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'affaire se complique en revanche pour les Espagnols qui, dans ce cas, devront s'imposer sur le terrain de l'Ajax Amsterdam vainqueur mercredi 27 novembre à Lille (2-0).

Plus pragmatiques, les Blues de Frank Lampard ont longtemps cru tenir un succès à Mestalla, synonyme de qualification, grâce à des buts de Kovacic - son premier avec les Blues - et de Pulisic.

Mais Daniel Wass a égalisé pour Valence en fin de match d'un centre-tir qui a lobé Kepa Arrizabalaga.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Parc national de Phia Oac - Phia Ðén, cadeau du Ciel Comparé à une perle précieuse que la nature aurait offerte à la province de Cao Bang, le Parc national de Phia Oac - Phia Ðén constitue le site idéal pour développer l’écotourisme.