19/05/2020 17:00
Bamboo Airways envisage de démarrer sa ligne vers les États-Unis fin 2021 ou début 2022. Pour se préparer à ce plan, cette compagnie aérienne prévoit de commander 60 moteurs GE et services concernés en 2020, d'une valeur totale de 2 milliards de dollars, au service du B 787- 9 Dreamliner que la société a commandé.
>>Bamboo Airways autorisée à exploiter des vols directs Vietnam - Japon
>>Bamboo Airways a besoin d’au moins 40 avions en 2020

Bamboo Airways projette de louer plus d'avions cette année, au lieu d'en acheter.  Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Selon Trinh Van Quyêt, président de Bamboo Airways, en raison du COVID-19, son agence a été obligée de réduire la fréquence de ses vols, ce qui a entraîné plus de 1.500 milliards de dôngs de pertes au premier trimestre.

Cependant, dans le contexte où l'épidémie de COVID-19 est actuellement maîtrisée au Vietnam, Bamboo Airways compte doubler le nombre de ses lignes nationales, jusqu'à 60, d'ici la fin d’année et augmenter le nombre de ses lignes internationales, de 6 à 25.

Bamboo Airways projette de louer plus d'avions cette année, au lieu d'en acheter. La compagnie aérienne exploite chaque jour 45 à 50 vols intérieurs et vise plus de 100 vols  début juin, soit 80% de la fréquence d'avant l’épidémie.

Bamboo Airways devrait être cotée à la Bourse du Vietnam au quatrième trimestre 2020, après avoir dû reporter son plan à cause du COVID-19.

Avant la pandémie, le Vietnam était l'un des marchés de l'aviation à la croissance la plus rapide au monde. Les compagnies aériennes nationales ont transporté 55 millions de passagers en 2019, soit une augmentation de 11% en un an, selon les données du gouvernement.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.