12/12/2016 16:35
Il a tué tout suspense : champion d'Europe avec son club, le Real Madrid, champion d'Europe avec son pays, le Portugal, Cristiano Ronaldo sera, sauf gigantesque surprise, le Ballon d'Or 2016 lundi 12 décembre, pour la quatrième fois de sa carrière.
>>Ballon d’Or : les 30 nommés connus lundi 24 octobre

Le Ballon d'Or du meilleur footballeur de l'année exposé au Palais des congrès à Zurich, le 11 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

"Il n'y a personne de mieux que Cristiano Ronaldo pour le Ballon d'or. Il a connu une année merveilleuse, ses succès de la saison écoulée sont incomparables. De plus, il a encore fait preuve d'une détermination et d'un désir d'être le meilleur qui le rendent encore plus fort qu'avant". De qui vient cette prédiction-hommage ? De Sir Alex Ferguson, interrogé par Marca, qui avait coaché CR7 il y a quelques années à Manchester United.

Les deux trophées les plus convoités de l'année en poche, Ronaldo (31 ans depuis février) a aussi empilé les records. Seul joueur de l'histoire à "scorer" dans quatre championnats d'Europe consécutifs, il est devenu co-meilleur buteur de la compétition (9 buts, ex-aequo avec le Français Michel Platini, qui les avait marqués en une seule édition), et aussi celui qui en a disputé le plus grand nombre de rencontres : 21, contre 16 pour Lilian Thuram ou Edwin Van der Sar.

En club, le sex symbol aux sourcils épilés et au physique musculeux détient le record de buts inscrits en Ligue des champions (96 en comptant les tours préliminaires), et a terminé meilleur buteur de l'épreuve pour la 4e saison consécutive, avec 16 buts en 12 matches (plus 4 passes décisives). Lors de la saison 2015-16, il a aussi inscrit 35 buts en 36 matches de Liga (11 passes décisives).

Statue et Football Leaks

Seule ombre au tableau pour le natif de Funchal, sur l'île de Madère où il n'a même pas attendu sa retraite pour avoir une statue: son nom s'est retrouvé mêlé début décembre au scandale des Football Leaks, une enquête menée par plusieurs médias européens, dont le Français Mediapart.

La superstar est accusée de dissimulation fiscale, les documents exploités par un consortium de médias, l'"European Investigative Collaborations" (EIC), montrant qu'il "a encaissé, en toute discrétion, un total de 149,5 millions d'euros de revenus de sponsoring dans des paradis fiscaux ces sept dernières années". "Sur cette fortune, l'attaquant n'a payé que 5,6 millions d'euros d'impôts. Soit à peine 4%, et sans être poursuivi pénalement", a affirmé l'EIC.

À la suite de quoi le Trésor public espagnol a assuré qu'il allait "réaliser les inspections opportunes" pour éclaircir la situation fiscale de "CR7". "Qui ne doit rien, ne craint rien", s'est contenté de balayer Ronaldo.

"Il y a sans doute du vrai et du faux", a réagi son capitaine au Real Madrid, Sergio Ramos. Mais sur la question de savoir qui va remporter le Ballon d'Or, il n'y a plus qu'une seule vérité aux yeux du capitaine Merengue : "C'est le meilleur de l'année et pour moi, il doit être Ballon d'Or".

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.