27/07/2017 17:07
>>Une banque du sperme pour la Grande barrière de corail menacée
>>Une éventuelle baisse de la fertilité ne menace pas la démographie
  
Le nombre moyen de spermatozoïdes des hommes dans les pays occidentaux a chuté de moitié en quarante ans, selon une étude qui s'inquiète des conséquences pour la fertilité masculine, même si plusieurs spécialistes appellent à interpréter ces résultats avec prudence. Entre 1973 et 2011, la concentration en spermatozoïdes est passée en moyenne de 99 millions par millilitre de sperme à 47 millions, selon cette étude, publiée mardi 25 juillet dans la revue spécialisée Human Reproduction Update. Ce niveau reste toutefois une fourchette "normale", fixée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) entre 15 millions et 200 millions de spermatozoïdes par millilitre. Et même une concentration inférieure à 15 millions n'est pas forcément synonyme d'infertilité. Cette méta-analyse a passé en revue 185 études menées sur le sujet entre 1973 et 2011, portant sur 43.000 hommes en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les chercheurs n'ont en revanche pas trouvé de baisse significative en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique - des régions où beaucoup moins d'études ont été menées. Hormis son impact sur la fertilité, une quantité réduite de spermatozoïdes est aussi corrélée à d'autres problèmes de santé, qui pourraient être causés par des facteurs environnementaux comme l'exposition aux pesticides, le stress, le tabac ou encore un régime alimentaire déséquilibré.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.