11/06/2021 16:55
Le directeur national de la Banque asiatique de Développement (BAD) pour le Vietnam, Andrew Jeffries, a affirmé que le Vietnam avait toutes les conditions pour réaliser son double objectif de prévention de l’épidémie et de croissance économique en 2021.
>>L'objectif de croissance de 6,5% est un grand défi
>>BM : le Vietnam parmi les économies à croissance rapide en 2021

Port de Cat Lai, Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Dans une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) sur la résilience économique du Vietnam au milieu de la quatrième vague d'infections par le COVID-19, Andrew Jeffries a exprimé son optimisme quant aux perspectives économiques du Vietnam, vu les signes positifs en avril et mai.

Il a rappelé qu’au cours des cinq premiers mois 2021, l'économie vietnamienne avait connu de nombreux signes positifs en termes d'exportations, d'investissements étrangers et de ventes au détail. Cependant, la quatrième vague de COVID-19 affecte les grandes villes telles que Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, et aussi les zones industrielles de Bac Giang et Bac Ninh. Ce sont les centres de production de nombreux composants importants de la chaîne d'approvisionnement électronique, a-t-il constaté.

Selon le directeur national de la BAD, la vague épidémique actuelle avec de nouvelles variantes est gérée efficacement par le gouvernement et est actuellement presque sous contrôle. Par conséquent, le Vietnam est tout à fait capable d'atteindre son double objectif de contrôle de la pandémie et de croissance économique en 2021.

Toutefois, il a averti que la résurgence de la pandémie était probable et affecterait une partie de la main-d'œuvre, en particulier dans les zones industrielles à forte concentration.

Il a souligné que la seule "clé" pour faire reculer la pandémie et assurer la sécurité à long terme de la population ainsi que faciliter le développement économique était de promouvoir la vaccination contre le COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong