15/08/2020 10:10
Bac Giang est une province généreusement dotée d’atouts tant naturels que géographiques, favorables au développement de son tourisme. Elle a pris plusieurs mesures décisives afin d’exploiter au mieux ses potentialités.
>>La beauté mystérieuse de la pagode Bô Dà à Bac Giang
>>Vers la reconnaissance du paysage de Yên Tu en tant que site du patrimoine culturel mondial

Des touristes enthousiastes de cueillir des oranges à Luc Ngan, province de Bac Giang (Nord).

Outre ses sites religieux et naturels tels que les pagodes de Vinh Nghiêm et Bô Dà, le monastère Zen Truc Lâm Phuong Hoàng, ou encore le ruisseau Mo…, la province de Bac Giang (Nord) compte encore 700 sites historiques et culturels dont 103 nationaux et 4 spéciaux. Elle souhaite développer son "industrie sans fumée" à travers le tourisme spirituel-culturel et l’écotourisme. Avant 2017, les voyageurs se rendant à Bac Giang n’étaient au nombre que de 200.000 à 300.000 par an.

En 2019, ce chiffre a été estimé à 2 millions dont 32.000 étrangers, soit une hausse de 33% par rapport à l’année précédente. Les activités touristiques ont généré cette année-là 780 milliards de dôngs de recettes, contribuant notablement à la croissance socio-économique de la province.

Essor du tourisme communautaire

Selon le directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, Trân Minh Hà, Bac Giang a dressé l’année dernière son plan détaillé de développement du tourisme local. Une série de mesures ont été déployées : présentation de nouveaux produits, appel aux investisseurs, multiplication des foyers participant au tourisme communautaire et construction de restaurants et hôtels autour des sites touristiques afin de favoriser les séjours des voyageurs, notamment.

Le tourisme communautaire demeure un segment important qui permettra à cette localité d’attirer davantage de visiteurs dans les mois et années à venir. La province n’oublie pas de se concentrer sur le tourisme au sein des vergers à Luc Nam, Tân Yên ou Luc Ngan qui tirent leur réputation de leurs collines de litchis à perte de vue.

En 2019, environ 10 milliards de dôngs de chiffres d’affaires ont été encaissés grâce à ce type de tourisme. Ainsi, la province a fixé comme objectif d’accueillir 20.000 voyageurs dont 2.000 étrangers en 2020.

Les villages de Ven et de Nà O sont des destinations de prédilection dans la liste des sites du tourisme communautaire. Ils se cachent au cœur de forêts verdoyantes, recèlent des spécialités culinaires originales ainsi que des us et coutumes séculaires des minorités ethniques qui sauront captiver les plus blasés des voyageurs. "La plupart des étrangers préfèrent y aventurer dans les vallées et forêts, explorer des zones sauvages. Ainsi, nous nous concentrerons prochainement sur ce secteur", conclut M. Hà.

Texte et photo : Thu Hà - Danh Lam/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".