04/04/2020 09:57
La province de Bac Giang, au Nord, est connue non seulement pour la richesse de sa culture et de ses traditions, mais aussi pour la beauté de ses paysages et la variété de ses lieux touristiques.
>>Bac Liêu parmi les dix réserves ornithologiques les plus célèbres au monde
>>Trà Su : bienvenue dans le paradis vert !

Le plateau de Dông Cao.

La zone d’écotourisme de Suôi Mo

À 30 km à l’est de la ville de Bac Giang, la zone d’écotourisme de Suôi Mo est nichée dans une vallée de la montagne de Huyên Dinh, dans la commune de Nghia Phuong, district de Luc Nam.

Le site est nommé Suôi Mo (ruisseau Mo) en raison du ruisseau Mo qui se sépare en différentes chutes et vasques naturelles. Le contact de l’eau qui s’écoule sur les rochers forme à la surface une fine écume qui donne au paysage une note très pittoresque.

En se rendant à Suôi Mo, les visiteurs sont attirés dès le premier regard par l’eau limpide qui s’enroule comme une bande de soie blanche. Sur les deux rives du ruisseau s’étendent de vastes forêts comme un tapis vert accueillant. Tout s’harmonise pour composer un paysage charmant.

Outre la contemplation des paysages naturels, les touristes pourront entrer dans le monde spirituel en visitant les temples tranquilles nichés sur les berges du ruisseau. Suôi Mo abrite trois temples dédiés au culte de la Déesse-Mère Thuong Ngàn (Déesse-Mère des monts et forêts).

Tout d’abord, le temple Ha (en aval) arbore l’architecture typique des temples des Déesses-Mères du delta du fleuve Rouge des XIXe et XXe siècles. En remontant plus haut, les visiteurs aperçoivent les temples Trung (temple central) et Thuong (en amont). Si leur style architectural diffère, l’atmosphère qui s’en dégage - solennelle, calme et ancestrale - force le respect.

Suôi Mo est un site très accueillant qui offre diverses activités aux voyageurs. Il est désormais possible d’y pratiquer le camping, le trekking, l’équitation et la pêche, mais aussi de s’y reposer, le lieu se prêtant parfaitement à la relaxation et à la méditation.

Le plateau de Dông Cao

Le plateau de Dông Cao porte le nom du hameau homonyme, dans la commune de Thach Son, district de Son Dông. Entouré de montagnes, il est situé à une altitude de près de 1.000 m. Dông Cao bénéficie d’un climat frais tout au long de l’année comme d’autres sites d’altitude tels Tam Dao (Vinh Phuc), Mâu Son (Lang Son), Sa Pa (Lào Cai) ou encore Dà Lat (Lâm Dông)...

Ici, les collines d’herbe verte se déploient sur une vaste région. Le plateau de Dông Cao est également connu comme la ''maison du vent''. Ces dernières années, il est devenu un lieu de camping prisé.

Du pic de Dông Cao, les voyageurs découvrent une vue panoramique de la vallée et le spectacle des montagnes majestueuses au loin. Et s’ils arrivent à se lever tôt, ils pourront contempler le lever du soleil et les nuages épars.

La zone d’écotourisme de Khe Rô

La zone d’écotourisme de Khe Rô.

Située dans la commune d’An Lac, district de Son Dông, Khe Rô occupe une superficie de plus de 5.000 ha dans la Réserve naturelle de Tây Yên Tu. Avec une superficie de 7.153 ha dont 5.092 ha de forêt naturelle, la forêt de Khe Rô abrite une flore et une faune riches, avec 236 espèces végétales et plantes ligneuses, 255 espèces de plantes médicinales, 73 d’oiseaux, 18 de reptiles, 37 de mammifères parmi lesquelles sept rares inscrites dans le Livre Rouge du Vietnam. Grâce au relief des hautes montagnes, le climat est frais et sain. En été, la température moyenne varie entre 24°C et 28°C.

Ici, les visiteurs peuvent admirer de spectaculaires paysages de montagnes. Dans les ravins, de nombreuses nappes d’eau souterraines forment des ruisseaux, les deux plus grands étant Nuoc Vàng et Khe Din. Le premier signifie ''eau jaune'' car toute l’année, son eau est dorée comme le miel. Le deuxième forme, pour sa part, de hautes cascades et des vasques à l’eau claire invitant à la baignade, au piquenique et à l’exploration de la forêt.

De nombreuses ethnies minoritaires y cohabitent dont les Tày, Dao, Nùng, Cao Lan et San Chi. Ils conservent toujours leurs us et coutumes séculaires. Les touristes pourront dormir chez eux pour découvrir leur identité culturelle et déguster des spécialités locales.
(À suivre)
 
Texte et photos : Mai Huong - Hoàng Phong/CVN


 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.