04/07/2020 23:06
Grâce aux différentes mesures prises concernant le commerce extérieur et domestique, Bac Giang écoule avec succès ses litchis frais dans le pays et, pas à pas, à l’étranger. Entretien avec Lai Thanh Son, vice-président du Comité populaire provincial.
>>Les litchis à la conquête des papilles étrangères
>>Trân Van Hành, le "sorcier des litchis"

Comment la province de Bac Giang prépare-t-elle sa promotion commerciale du litchi pour cette saison ?

Le litchi est une culture clé dans le développement agricole à valeur économique élevée de la province de Bac Giang. Chaque année, les recettes liées à la production de ce fruit sont estimées à 4.000-4.500 milliards de dôngs, soit 25-28% de la valeur du secteur. Dans la culture de litchi, Bac Giang est fière d’avoir appliqué des méthodes créatives et synchrones : de la première culture de pieds aux soins, à la récolte, en passant par la transformation, jusqu’à la promotion commerciale des fruits.

Comme vous le savez, la pandémie de COVID-19, dont la situation reste encore compliquée dans le monde, affecte le commerce extérieur du pays. Conscients de la conjecture, nous cherchons à épauler les cultivateurs et les entreprises exportatrices en demandant aux organismes compétents de simplifier les procédures administratives, de créer des conditions plus favorables aux commerçants désireux d’acheter sur place et de négocier directement avec les propriétaires des fermes de litchis.

Le litchi est un arbre fruitier clé de la province de Bac Giang.

Chaque année, les vergers, en saison de mûrissement, rassemblent de commerçants grossistes dont certains venus de l’étranger. En moyenne, environ 400 commerçants chinois se rendent sur place pour acheter la moitié de la production de fruits frais. Cette année, du fait du coronavirus qui limite les entrées étrangères, nous avons fait part d’un plan de prévention épidémique rigoureux au Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, au ministère de la Police ainsi qu’au Département de la gestion de l’immigration afin d’obtenir l’autorisation d’entrée des acheteurs sur le territoire. En outre, la province a aidé ces localités à aménager des entrepôts afin de faciliter le commerce tout en assurant l’ordre public et la circulation. 

Outre le segment d’exportation, comment fait la province pour entrer en contact avec les supermarchés et les entreprises nationales en vue d’assurer l’écoulement stable dans le pays ?

Pour le marché intérieur, en vue d’organiser une promotion commerciale et écouler au mieux le produit, le Comité populaire provincial a chargé le Service de l’industrie et du commerce de travailler de près avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et des grands groupes tels que Central Groupe, Mega Market, Aeon et Saigon Co.opmart. Résultat : le litchi est en vente sur les étals des grands supermarchés comme Saigon Co.opmart, Happro, Big C... et dans les marchés de vente en gros à Hanoï (Nord), Dà Nang (Centre), Hô Chi Minh-Ville et Dông Nai (Sud). Il est également présent dans plusieurs provinces du Centre et des hauts plateaux du Centre.

Nous coopérons aussi avec des agences de voyage pour introduire le litchi au menu des restaurants et hôtels, et le mettre en vente dans les zones touristiques ou lors de grands événements touristiques nationaux et internationaux. En plus de stimuler la consommation de fruits frais et l’exportation, nous encourageons les entreprises et coopératives à appliquer les technologies agroalimentaires pour se lancer dans la transformation de produits "longue conservation" comme le litchi séché ou le jus de litchi, entre autres.

Cette année en particulier, Bac Giang, en collaboration avec les ministères de l’Industrie et du Commerce, et de l’Agriculture et du Développement rural, a organisé une vidéoconférence visant à promouvoir l’écoulement des litchis dans le pays et à l’étranger. Cette conférence en ligne a connecté Bac Giang à plus de 2.300 participants dans 61 villes et provinces du pays et quatre points en Chine.

Transformation de litchi "longue conservation".

Investir dans l’agriculture de haute technologie est une tendance inévitable. Où en est le secteur agricole provincial en ce qui concerne les modèles de production VietGAP et GlobalGAP ?

À l’heure actuelle, la province est déterminée à mettre en place des politiques visant à étendre l’application de l’agriculture de haute technologie afin d’en améliorer le rendement économique. Près de 770 modèles d’application des hautes technologies ont été lancés, dont 332 liés à la culture, 200 à l’élevage, 210 à l’aquaculture, et 24 à la sylviculture. Ces modèles incluent une connexion avec les entreprises et les coopératives dans l’écoulement des produits et assurent qualité et sécurité alimentaire aux normes de bonnes pratiques agricoles nationales (VietGAP) et mondiales (GlobalGAP).

Pour la culture de litchi, depuis 2014, Bac Giang a aménagé des zones de vergers d’une superficie de 218 ha spécifiquement réservées à l’exportation vers les marchés américain et européen. Nous avons également développé une région de production de litchi répondant aux normes d’exportation vers le Japon, d’une superficie de 103 ha, capable de produire environ 600 tonnes de fruits frais.

Texte et photos : Linh Thao - Quang Lâm/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam