03/07/2020 22:43
Le vice-président du Comité populaire provincial de Bà Ria-Vung Tàu, Lê Quôc Tuân, a promis jeudi 2 juillet à l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, de créer des conditions favorables permettant aux entreprises françaises d’opérer sur le long terme dans sa province.
>>De Hô Chi Minh-Ville aux provinces du Sud-Est, la reconnexion touristique
>>Mise en quarantaine de 686 experts étrangers venus à Bà Ria-Vung Tàu pour travailler

Un coin de la province de Bà Ria-Vung Tàu.
Photo : BQT/CVN

La France compte actuellement dans la province de Bà Ria-Vung Tàu cinq projets de joint-venture totalisant plus de 682 millions de dollars, dont quatre en activité, un autre en cours de construction, outre un projet de collecte, de traitement et d’évacution des eaux usées financé par l’aide publique au développement de la France.

Lê Quôc Tuân a également demandé à l’ambassade de France de fournir des informations petinentes concernant les experts français à Bà Ria-Vung Tàu pour assurer les conditions de quarantaine avant leur retour au travail.
 
Après la séance de travail avec les autorités locales, la délégation française conduite par l’ambassadeur Nicolas Warnery a visité le port en eau profonde Gemalink-Cai Mep dans le district de Phu My, joint-venture de 520 millions d'USD entre le vietnamien Germalink et le français CMA-CGM.

Ce port, une fois entré en service au début 2021, sera l’un des 19 plus grands ports en eau profonde au monde et le plus grand de son genre au Vietnam, qui contribuera au développement des centres logistiques, des zones industrielles et de services auxiliaires dans la province et la région.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam