16/05/2019 16:53
Pour le mois de la photographie (mai 2019), l’Institut français de Hanoï (L'Espace) lance une série d'événements photographiques intitulée "Avoir 20 ans à Hanoï - Vive la jeunesse!" comprenant un atelier photo, une conférence et une exposition.

>>Exposition de photo "Dix ans : pour l’amour de Hanoï"
>>Les pagodes vietnamiennes dans l’objectif d’un photographe français

Un jeune photographe capture les spectacles et moments sur Hanoï dans le cadre de l’atelier photo lancé par L’Espace.


La série d’événements photographiques sera rythmée par présence d’un photographe français Nicolas Cornet et de deux homologues vietnamiens Binh Dang et Mai Nguyên Anh. Binh Dang est photographe de presse et de publicité et auteur. Ses travaux personnels sont souvent liés aux implications sociétales et à des inspirations intimes. Mai Nguyên Anh est artiste plasticien. Ses œuvres, souvent mélange d’observation documentaire et poétique, sont enrichies de significations personnelles et de questions contemporaines. Nicolas Cornet est photographe, journaliste et éditeur. Il vit entre le Vietnam et l’Europe depuis 1987.

L'atelier photo démarre avec cette série et se déroule du 16 au 17 mai encadré par les trois éditeurs photo. Il est proposé uniquement pour les participants vivant à Hanoï et 15 personnes ont été choisies parmi plus de 70 inscrites de 20 à 26 ans. Les éditeurs photo y aident les participants à créer des séries de photographies, à exprimer, à travers leurs images, leurs idées, leurs sentiments, leurs opinions sur leurs conditions et leurs expériences de la vie. Ils donneront aussi aux participants des informations et des techniques essentielles pour construire une histoire en image. Cette implication particulière dans la photographie à pour but de fournir les compétences nécessaires pour photographier de manière personnelle en relation avec l'imagination, sa vie et son histoire.

Occasion d’améliorer les techniques photographies
 

Le photographe français Nicolas Cornet (droite) communique avec un participant de l’atelier photo.


"Au Vietnam, il n’y a pas encore d’école dédiée totalement à la photographie. Il y a quelques fois des cours qui existent dans certaines universités, certaines écoles. Nous (moi, avec Binh Dang et Mai Nguyên Anh) sommes les éditeurs photo. Pendant deux à trois jours, nous accompagnons un groupe de 15 photographes hanoiens pour les faire évoluer dans les techniques de photographie. Nous ne traitons pas uniquement la technique photographique, nous travaillons aussi la technique du récit photographique aussi appelé +photo essay+", fait savoir Nicolas Cornet.   

Ce photographe français fait des stages photographiques au Vietnam depuis 2010. "Il y a différents types d’ateliers photographiques que j’aime. Dans ce que nous développons, on reste dans plusieurs jours avec les photographes, on les accompagne dans leur travail, leur choix et leur présentation",  a-t-il partagé. 
   
"J’ai découvert cet atelier via le réseau social de L’Espace. Je pense c’est une bonne occasion pour moi de rencontrer et d’échanger avec les photographes professionnels afin d’améliorer mes compétences photographiques", a confié Trân Nhât Minh, 25 ans.

Ce jeune homme est né et grandi dans la capitale, il a donc pu constater beaucoup de changements. "Je veux exprimer comment la ville change via des objets personnels", a-t-il indiqué.   
       
Les clichés, résultats de cet atelier, seront présentées dans une semaine. Rendez-vous à l’espace pour la photographie Matca, au 48 rue Ngoc Hà (arrondissement de Ba Dinh, Hanoï) pour les admirer à travers l'exposition qui aura lieu les 25 et 26 mai. Une conférence sur le partage d’expériences photographiques s’y déroulera en même temps.  


Texte et photos: Quê Anh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.