29/09/2020 22:25
Selon le journal Phnom Penh Post du 28 septembre, le Tribunal européen a rejeté la demande de la Commission européenne de rejeter une plainte du Cambodge et de la Fédération cambodgienne du riz concernant la réintroduction par l’UE de tarifs douaniers sur les exportations de riz Indica du Cambodge.
>>La BAD approuve un prêt de plus de 29 millions d'USD au Cambodge
>>Les échanges commerciaux entre les États-Unis et le Cambodge en hausse

Récolte du riz au Cambodge. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon une ordonnance du Tribunal, la Commission européenne (CE) avait soumis un plaidoyer demandant au tribunal de rejeter la plainte du Cambodge et de la considérer comme irrecevable. Mais le Cambodge et lala Fédération cambodgienne du riz (CRF) avaient déclaré que le tribunal devrait rejeter la demande de la CE et annuler le règlement sur les exportations de riz.

En avril dernier, le Cambodge et la CRF ont poursuivi la CE devant le Tribunal européen pour la décision de la CE de réintroduire des droits d’importation sur le riz Indica du Cambodge pendant trois ans.

Cela oblige le Cambodge à payer 175 euros la tonne la première année, 150 euros la deuxième année et 125 euros la troisième année, depuis le 18 janvier 2019.

La CE a déclaré que la réintroduction ne s'appliquait pas au territoire du Cambodge et n'avait donc aucun effet juridique contraignant sur ce pays ou la CRF. Elle a déclaré que la décision n'empêchait pas l'exportation de riz Indica du Cambodge vers l'UE. Selon la CE, le règlement n'a causé aucun dommage personnel au Cambodge ou à la CRF.

Mais le Tribunal européen a dit que le règlement avait des effets juridiques directs sur le Cambodge, le Royaume n’étant plus un pays bénéficiant des privilèges fiscaux européens.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.