24/09/2020 10:24
Au placard les costumes de princesse, les déguisements de Batman et masques de Donald Trump : les autorités sanitaires ont cette année appelé les Américains à renoncer aux très traditionnelles célébrations d'Halloween et à rester sagement chez eux pour conjurer le spectre du coronavirus.

>>Un cas de COVID-19 importé le 23 septembre
>>Accord au Congrès américain pour éviter un "shutdown"
 

Des déguisements d'Halloween à Alhambra, en Californie, le 9 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le soir du 31 octobre, des millions d'enfants américains ont pour coutume de revêtir des tenues plus ou moins effrayantes et de faire du porte à porte pour réclamer aux riverains des confiseries, en lançant la phrase magique : "trick or treat" ("un bonbon ou un sort").

La pandémie de COVID-19 bouleversera Halloween cette année. "De nombreuses activités traditionnelles d'Halloween peuvent présenter un grand risque de propagation des virus", soulignent les Centres de prévention et lutte contre les maladies (CDC) dans un communiqué.

Les autorités sanitaires préconisent donc aux parents de ne pas organiser de fêtes costumées dans des espaces clos et même d'interdire à leurs enfants de défiler dans le voisinage pour obtenir des sucreries.

"Se rendre dans une maison hantée où les gens peuvent être entassés et en train de crier" n'est pas une bonne idée cette année, insistent les CDC.

Pour fêter Halloween en toute sécurité, les Américains sont encouragés à sculpter des citrouilles à domicile et à organiser des concours de déguisements virtuels.

Et si l'appel d'Halloween est vraiment trop fort, les CDC estiment qu'une chasse aux bonbons "à sens unique" ou des défilés déguisés qui respectent la distanciation physique présentent un risque "modéré".

Le comté de Los Angeles, un des principaux foyers de la pandémie sur la côte ouest, avait initialement annoncé l'interdiction de toutes les activités collectives liées à Halloween, y compris les fameux "trick or treat". Mais devant le tollé suscité par cette décision, les autorités se sont rapidement ravisées, se contentant de dire qu'elles n'étaient "pas recommandées".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.