19/01/2020 15:36
>>Manifestants aux États-Unis pour défendre les droits des femmes
>>Manifestations monstres contre Donald Trump dans le monde
>>La "marche des femmes" anti-Trump débute en Australie

Quelques milliers de manifestants et manifestantes se sont réunis samedi 18 janvier à Washington pour la quatrième édition de la "Marche des femmes", ce rendez-vous annuel de protestation contre la politique de Donald Trump et de lutte pour le droit des femmes et des minorités. "Je suis encore plus scandalisée que je l'étais il y a trois ans", a écrit sur une pancarte Kim Elliott, une habitante de Washington d'une quarantaine d'années. "On savait tous que Trump allait être horrible, et il est encore pire, on ne réalise même pas à quel point", a-t-elle expliqué à l'AFP à côté de sa fille de sept ans, qui participait, avec enthousiasme, à sa première Marche des femmes. Comme elles, une petite foule de femmes de 7 à 77 ans, féministes affirmées venues entre amies ou en famille et vêtues du bonnet rose emblématique de ces marches, chantaient derrière la Maison Blanche, dans le froid et sous de fins flocons de neige. Les manifestants et manifestantes étaient près de 500.000 à Washington et des millions à travers le pays pour dénoncer sa victoire face à Hillary Clinton, acquise malgré les polémiques sur son attitude vis-à-vis des femmes. Trois ans plus tard, la foule est clairsemée sur la petite place de la capitale américaine d'où s'élance la marche et à peine 6.000 personnes disaient participer à l'événement sur Facebook.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : des touristes sud-coréens à Dà Nang retournent à leur pays d’origine Sur la base de demandes de touristes sud-coréens et de propositions du consulat général de Répubique de Corée et des organes compétents, Dà Nang a rapatrié mardi soir 25 février 20 Sud-Coréens vers leur pays d’origine.