29/04/2020 22:50
Sacs de boutiques de luxe dans des mains gantées : l'un des plus grands centres commerciaux du monde, le célèbre et clinquant Dubai Mall, a rouvert ses portes mardi 28 avril avec de strictes mesures de restrictions imposées par l'émirat face à la pandémie de coronavirus.
>>Dans le Golfe, la double peine des travailleurs immigrés face au virus

Prendre la température des clients au Dubai Mall qui a rouvert le 28 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans l'une des grandes entrées principales, où les clients ont l'habitude de confier leur 4x4 ou leur Porsche au portier, des employés arborent un t-shirt noir portant l'inscription "Welcome back". C'est avec le sourire et un pistolet thermique pointé sur le front qu'ils accueillent les visiteurs, pour prendre leur température, la fièvre étant l'un des principaux symptômes d'une infection au COVID-19.

Au cœur du fastueux centre-ville, Dubai Mall n'est pas qu'un centre commercial. C'est l'une des principales attractions de cet émirat pauvre en pétrole qui a bâti sa richesse et sa renommée mondiale sur ses projets pharaoniques et une économie diversifiée, allant du tourisme au transport international, en passant par la finance et l'immobilier. Avec plus de 1.300 boutiques étalées sur plus d'un million de mètres carrés et environ 80 millions de visiteurs chaque année, c'est le complexe commercial le plus grand et le plus fréquenté au monde selon son propriétaire, le géant immobilier Emaar. Sa réouverture est donc un symbole et un enjeu de taille.

Loin de la foule habituelle, quelques expatriés en jeans et Emiratis en robes traditionnelles déambulent dans les grandes allées éclatantes de chic tapageur. Parmi eux, Jamal, un étudiant émirati de 21 ans qui, avant la crise du coronavirus, y venait tous les weekends avec ses amis. Tenant dans les mains deux sacs rouges d'une célèbre marque de bijoux française, il se réjouit de cette réouverture comme des mesures imposées à l'entrée.

"Cela montre qu'il y a du progrès dans la lutte contre le virus et que la vie va bientôt revenir à la normale", confie le jeune homme dont la petite barbe taillée est largement dissimulée par un masque chirurgical bleu. Les Émirats ont officiellement enregistré plus de 11.000 cas d'infection et près d'une centaine de décès dus à la maladie.

Masques et caméras thermiques

Des caméras thermiques vissées sur le plafond et autour du centre commercial enregistrent également les ondes de chaleur émises par les passants, l'entrée des enfants de trois à 12 ans comme des personnes de plus de 60 ans étant interdite. Le port du masque de protection est obligatoire pour quiconque souhaite faire ses emplettes, dans les boutiques de prêt-à-porter ordinaires comme auprès des grandes marques de la mode française ou italienne. Ces dernières semaines, seules les épiceries et les pharmacies du Dubai Mall étaient restées ouvertes.

La semaine dernière, les Émirats arabes unis, État du Golfe dont fait partie Dubaï, ont allégé le confinement en autorisant les boutiques des malls, les restaurants ou encore les salons de coiffure à rouvrir avec des restrictions qui tiennent compte des règles sanitaires et de distanciation sociale. Conformément aux directives, le cinéma, la patinoire ou encore la grande fontaine du Dubai Mall, un célèbre lieu touristique, resteront fermés jusqu'à nouvel ordre.

Des Émiratis portent des masques de protection au Dubail Mall qui a rouvert le 28 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

Les portes demeurent closes également à "At The Top", une plateforme d'observation située aux 124e et 125e étage de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa, adjacente au mall. Le tourisme est un secteur clé de l'économie de Dubaï, qui a accueilli en 2019 plus de 16 millions de visiteurs étrangers. L'émirat en espérait quelque 20 millions cette année, avant que n'éclate la pandémie. Dans une interview à la chaîne Bloomberg mardi, le responsable du tourisme à Dubaï, Hilal al-Marri, a estimé que l'émirat pourrait rouvrir au tourisme international "en juillet".

"Rassurer les clients"

La réouverture du Dubai Mall marque une première étape. "C'est une fierté, surtout que nous travaillons main dans la main avec les autorités de santé et de sécurité", assure Najla Boujellal, responsable des relations avec les commerçants à Emaar. "Les caméras thermiques ne sont pas une obligation (imposées par les autorités) mais nous avons tenu à les avoir comme un outil supplémentaire pour rassurer nos clients", explique-t-elle.

Au-delà des technologies, la distanciation sociale de deux mètres est de mise. Le centre commercial fonctionne à 30% de sa capacité habituelle. Et chaque boutique affiche sur sa vitrine le nombre maximum de personnes qu'elle peut accueillir : de cinq à plusieurs dizaines de clients selon la superficie. "On a des technologies pour contrôler le nombre de gens qui entrent. On a des rapports chaque heure", précise Najla Boujellal, ajoutant qu'Emaar espère une hausse progressive pour atteindre la fréquentation "normale" de 250.000 visites par jour, "voire plus".

Pour Saad, un visiteur saoudien qui tient un petit paquet beige dans les mains, la réouverture du mall met un terme à une "période difficile", espérant que la situation "ira de mieux en mieux, inchallah".

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Le Vietnam figure parmi les pays les plus sympathiques au monde InterNations, réseau mondial pour les personnes résidant à l'étranger, vient de sélectionner les pays les plus sympathiques au monde, dont le Vietnam.