27/08/2017 20:42
Le marché des petites voitures à bas prix connaît une âpre concurrence sur le marché vietnamien entre les constructeurs Toyota, Suzuki, Honda, Kia, Huyndai…
>>Salon automobile du Vietnam 2017 à Hô Chi Minh-Ville

Le modèle Honda Jazz présenté lors de l’exposition Vietnam Motor Show tenue fin juillet à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : CTV/CVN

La dernière exposition Vietnam Motor Show (VMS), tenue fin juillet à Hô Chi Minh-Ville, a mis à l’honneur des autos présentées pour la première fois au Vietnam. Ainsi, la Toyota Wigo sera la rivale des Kia Morning, Huyndai Grand i10 et Chevrolet Spark qui sont déjà bien implantées sur le marché vietnamien.

La citadine Toyota Wigo a un intérieur simple avec sièges en feutre, écran LCD de petite taille, lecteur CD 2-DIN équipé de la fonction Bluetooth, volant à trois bras avec boutons de fonctions. Le modèle lancé au Vietnam est doté du moteur 1KR-FE 3 cylindres 1.0 litre. L’antenne de Toyota au Vietnam importera d’Indonésie la Toyota Wigo et la vendra à partir de 2018, année où la taxe d’importation sur les voitures finies sera supprimée. Ce constructeur japonais n’a pas encore communiqué le prix. En Indonésie, elle se vend 10.000 dollars.

Un autre constructeur de renom, Suzuki, a présenté sa Celerio, à moteur 3 cylindres, 1.0 litre. Selon les prévisions, le modèle serait disponible autour de 400 millions de dôngs. À savoir que la Huyndai Grand i10, concurrente des Toyota Wigo et Suzuki Celerio, coûte 340 millions de dôngs, la Kia Morning, 315 millions.

Lors de la VMS 2017, Honda a dévoilé sa Jazz Hatchback, originaire de Thaïlande, qui sera une rivale de la Toyota Yaris et de  la Mazda 2. Au Japon, elle est connue sous le nom de Fit.

Le modèle Jazz présenté à la VMS 2017 est de la 3e génération, et se vendra dès l’an prochain au Vietnam. Il s’agit du modèle le moins cher de ce constructeur. En Thaïlande, il est vendu environ 18.000 dollars.

L’heure des citadines est arrivée

Ce n’est pas par hasard que de grands constructeurs mettent en avant leurs citadines au Vietnam. La demande pour ce type de voiture y est très élevée, et ne cesse de croître. En outre, les pièces détachées sont simples et faciles à trouver.

Selon des vendeurs, les voitures de la gamme mini répondent bien à la demande des Vietnamiens, surtout pour les primo-acheteurs qui souhaitent acquérir une voiture - marqueur social important au Vietnam - sans se ruiner.

De plus, grâce à leur petite taille, les citadines permettent de se déplacer plus aisément dans les grandes villes, notamment à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville qui connaissent souvent des embouteillages aux heures de pointe.

Durant les six premiers mois de l’année, plus de 5.600 exemplaires de la Kia Morning ont été écoulés, ce qui en fait le 6e modèle le plus vendu au Vietnam. La Toyota Vios est aussi l’un des modèles qui gagnent du terrain dans la catégorie des voitures autour de 500 millions de dôngs.
 
Mai Quynh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Un séminaire national sur le tourisme rural prévu début décembre à Lai Châu Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, président du Comité national de pilotage des programmes cibles nationaux, a accepté l’organisation d’un séminaire national sur le développement du tourisme rural.