22/08/2018 19:53
Au moins dix ministres australiens ont présenté leur démission, a-t-on appris mercredi 22 août, un nouveau revers pour le Premier ministre Malcolm Turnbull qui pourrait devoir affronter une nouvelle tentative de "putsch" au sein de son propre Parti.
>>L'Australie renforce sa coopération avec l'ASEAN dans la lutte contre le terrorisme
>>Australie : les hommes politiques devront prouver leur unique nationalité

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le chef du gouvernement de centre-droit a sauvé mardi 21 août son poste de justesse lors d'un vote interne à son Parti libéral, qui est distancé dans les sondages par l'opposition travailliste à un an des élections. Mais sa position s'en est trouvée fragilisée. M. Turnbull a recueilli 48 voix contre 35 pour son ministre de l'Intérieur Peter Dutton, qui a démissionné dans la foulée.

La zizanie était apparue au grand jour lundi 20 août lorsque le Premier ministre avait été contraint, faute de soutien dans son camp, de renoncer à son projet d'inscrire dans la loi l'objectif de l'Australie en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Signe que la position du chef du gouvernement se fragilise, au moins neuf autres ministres ont également présenté leur démission, ont indiqué mercredi 22 août les chaînes ABC et Sky News.

M. Turnbull, qui passe dans ses rangs pour un modéré, n'en a pour l'heure accepté que deux, celles de M. Dutton et de sa ministre du Développement international Concetta Fierravanti-Wells. Il a affirmé mercredi 22 août que les autres ministres l'avaient "assuré sans équivoque de leur loyauté et de leur soutien".

M. Dutton ne fait aucun mystère du fait qu'il briguera à nouveau l'adoubement de son Parti libéral, et donc le poste de Premier ministre pour prendre la tête de la majorité dans le combat électoral de l'an prochain contre les travaillistes de Bill Shorten.

"Je ne briguerais jamais la direction si je ne pensais pas pouvoir battre Bill Shorten", a déclaré l'ancien policier de 47 ans, qui reconnaît lui même qu'il sourit rarement. Certains médias ont avancé que M. Dutton pourrait jeter le gant à M. Turnbull dès cette semaine. Mais les partisans de M. Dutton jugent plus probable qu'il le fasse le mois prochain, après le début de la session parlementaire.

Mercredi 22 août, M. Turnbull s'est présenté devant la presse avec deux poids lourds de son équipe - dont le ministre des Finances Scott Morrison - qui ont réaffirmé leur loyauté. "Les lois de l’arithmétique ont confirmé que je dirigeais le Parti libéral", a lancé M. Turnbull.

En dépit de cette confiance affichée, certains sont convaincus que le mandat du Premier ministre ne durera pas. "Maintenant que le génie est sorti de la bouteille, je ne suis pas sûr qu'on puisse l'y remettre", a déclaré le représentant libéral Craig Kelly, un partisan de M. Dutton.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.