05/05/2021 22:54

Un tribunal australien a accepté mercredi 5 mai de se pencher sur la décision de Canberra d'interdire aux Australiens de revenir au pays en provenance d'Inde, en proie à une très grave flambée de l'épidémie de COVID-19, rapportent des médias. Un tribunal fédéral a annoncé qu'il examinerait en urgence le recours d'un Australien de 73 ans qui vit à Bangalore et souhaite rentrer en Australie. Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a interdit cette semaine toute arrivée d'Inde, un pays qui enregistre en ce moment des centaines de milliers de nouvelles contaminations chaque jour. Ceux qui néanmoins rentreraient d'Inde risquent des peines de prison et de fortes amendes. Cette interdiction a suscité un tollé en Australie, y compris chez des alliés du chef du gouvernement qui ont dénoncé une décision raciste et l'abandon à l'étranger d'Australiens dans des situations vulnérables. Le gouvernement conservateur s'est justifié en disant qu'il fallait protéger les installations australiennes de quarantaine qui risquaient sinon d'être débordées de cas positifs au nouveau coronavirus en provenance d'Inde. "C'est un gentleman qui souhaite rentrer en Australie, mais actuellement, on empêche son retour", a déclaré Christopher Ward, l'avocat du septuagénaire, au sujet de son client. M. Ward a précisé que le recours mettait en cause la légalité de cette interdiction, affirmant qu'elle n'était ni proportionnée ni raisonnable. Une prochaine audience aura lieu dans les 48 heures, a annoncé le juge Stephen Burley. L'Australie a plutôt bien contenu la propagation du COVID-19 sur son sol, au moyen notamment d'un contrôle drastique de ses frontières. Tous les foyers épidémiques -très localisés- apparus récemment ont été liés à des failles dans les installations de quarantaine. On estime à environ 9.000 le nombre d'Australiens en Inde. Mardi, M. Morrison s'est refusé à revenir sur cette interdiction, tout en reconnaissant qu'il était peu probable que ceux qui tenteraient de rentrer illégalement d'Inde finissent en prison. L'interdiction court jusqu'au 15 mai.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le temple Xa Tac, un lieu sacré à Quang Ninh Situé sur les rives de la rivière Ka Long, ville de Mong Cai, province septentrionale de Quang Ninh, le temple Xa Tac est un site attirant de plus en plus de pèlerins.