30/07/2021 17:43
Environ 300 militaires seront déployés dans les rues de Sydney dans les prochains jours pour veiller au respect du confinement dans la plus grande ville australienne, en proie à une flambée épidémique, ont annoncé, vendredi 30 juillet, les autorités.

>>Australie : le confinement prolongé à Melbourne
>>Australie : le confinement prolongé jusque fin juillet à Sydney

C'est la cinquième semaine de confinement pour Sydney.
 Photo : Reuters/VNA/CVN

Mick Fuller, patron de la police de l'État de Nouvelle-Galles du Sud, dont Sydney est la capitale, avait demandé jeudi 29 juillet un renfort des militaires "pour doper notre empreinte opérationnelle". 

La police a annoncé vendredi 30 juillet qu'elle serait "épaulée par 300 membres des Forces de défense australiennes dans les prochains jours pour mener des opérations de vérification dans Sydney". 

Cette mission pourrait débuter dès lundi soir 2 août, a précisé M. Fuller.

Elle 
consistera principalement en des opérations de porte-à-porte pour vérifier que les personnes censées être confinées le sont effectivement. 

L'agglomération de cinq millions d'habitants en est à sa cinquième semaine de confinement. Cette mesure devrait durer jusqu'à la fin août. 

Les habitants ne sont censés pouvoir sortir de chez eux que pour faire du sport, pour aller travailler si leur emploi est jugé essentiel, pour des raisons médicales ou pour faire leurs courses. 

Mais voilà des semaines que parcs et promenades de front de mer sont bondés d'habitants discutant avec leurs amis en buvant leur café. 

La police inflige de plus en plus d'amendes à ceux qui enfreignent les restrictions.

Le déploiement de militaires doit contribuer à cet effort. 
La police a défendu vendredi 30 juillet ce recours à l'armée en relevant qu'un déploiement similaire, l'année dernière, avait "permis de doper les capacités opérationnelles et fait que la police avaient réalisé davantage de contrôles".

L'Australie a longtemps été encensée pour ses bons résultats initiaux dans la gestion de la pandémie, qui ont essentiellement été dus à la fermeture très stricte des frontières de l'immense île-continent.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.