05/08/2019 11:28
En 1993, l’Agence universitaire de la Francophonie a choisi d’ouvrir sa direction régionale Asie-Pacifique à Hanoï. Voici un retour sur 25 ans d’activités et de contributions.

>>L’atelier sur l’action pour l’innovation francophone à Hanoï
>>Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

L’AUF regroupe 944 établissements universitaires dans 116 pays sur les cinq continents. Photo: AUF/CVN


L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est une association mondiale d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche francophones. Elle est présente sur les cinq continents et regroupe 944 établissements universitaires dans 116 pays. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie. Cette association a pour mission de promouvoir une francophonie universitaire solidaire, engagée dans le développement culturel, économique et social des sociétés. Elle intervient dans dix régions du monde, dont l’Asie-Pacifique.

Actuellement, l’AUF en Asie-Pacifique dispose de huit implantations dans quatre pays: la Direction régionale Asie-Pacifique au Vietnam; trois antennes au Cambodge, au Laos et au Vanuatu; quatre Campus numériques francophones (CNF) au Cambodge, au Laos, au Vietnam et au Vanuatu.

Stratégie quadriennale 

Photo de famille de la Direction régionale Asie-Pacifique de l'AUF à Hanoï.
Photo: AUF/CVN


En 2017, l’AUF a lancé sa nouvelle stratégie quadriennale visant à accompagner ses établissements membres dans les défis qu’ils rencontrent et à contribuer, par son action de "tête de réseau", à ce qu’ils trouvent les réponses adaptées. L’espace universitaire francophone régional, bâti autour de l’acceptation des défis et des actions à mener pour les relever ensemble, met en œuvre tous les leviers disponibles, dont le partage de la langue française.

Pour concrétiser cette nouvelle stratégie, neuf axes ont été proposés, dont trois portent sur la qualité de la formation et de la recherche, trois sur l’employabilité et l’insertion professionnelle des diplômés, et trois sur les universités comme opérateurs du développement global et local.  

"L’AUF est en Asie-Pacfique depuis 25 ans. C’est une date extrêmement importante parce que l’agence est aujourd’hui à l’âge de la maturité dans cette région du monde. Elle y est présente par les formations qu’elle soutient. Elle y est présente par les projets de recherche aussi qu’elle l’accompagne", a fait savoir Ouidad Tebbaa, directrice régionale Asie-Pacifique de l'AUF.

Pour assurer la qualité de l'administration universitaire, contribuant ainsi à améliorer la compétitivité des universités dans un contexte d’autonomisation, répondant aussi aux besoins d'intégration régionale et mondiale, de nombreuses initiatives ont été prises, dont l'élaboration de guides sur la démarche-qualité.

Le projet “Intégration de la démarche-qualité dans la gouvernance universitaire” est un des deux projets innovants propulsés par l’AUF en Asie-Pacifique et mis en place par l’Université de Hanoï (UH). Il a pour objectif de contribuer à établir un cadre de référence opérationnel. Il propose un pilotage de la démarche qualité dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique de l’institution. Après avoir été lancé en décembre 2016, ce projet a obtenu des résultats encourageants. 

"Il y a trois choses que j’apprécie beaucoup dans le partenariat avec l’AUF. D’abord, ce sont des projets très intéressants qui répondent aux axes stratégiques des universités de la région. Deuxièmement, il y a toujours une démarche-qualité intégrée dans le projet pour s’assurer que les projets atteignent leurs objectifs quantitatifs, avec des résultats mesurables, a estimé Nguyên Thi Cuc Phuong, vice-rectrice de l’UH. La 3e chose que j’apprécie particulièrement, c’est la relation que nous avons avec les collègues de l’AUF, les directrices, l’équipe de projet, les responsables chargés de projet qui sont des personnes formidables. Ils nous aident, nous guident à résoudre toutes les difficultés que nous rencontrons pendant la réalisation des projets".

Lien université - entreprise

Le concours "Start-up francophones" pour les jeunes de moins de 35 ans de l’Asie-Pacifique contribue à créer des liens entre le monde académique et le monde socio-économique. Photo: Quê Anh/CVN


Depuis trois ans, l’AUF a accompagné la mise en place du concours "Start-up francophones" organisé par ses universités membres pour les jeunes francophones de moins de 35 ans dans la région. Ce concours contribue à créer des liens entre le monde académique et le monde socio-économique, à faire émerger des idées d’entreprises innovantes chez les étudiants et jeunes diplômés francophones.

"J’affectionne le rôle de l’AUF au niveau du concours +Start-up francophones+. Je pense que c’est une très bonne nouvelle pour les étudiants francophones au sein de l'ASEAN, notamment au Vietnam, au Laos et au Cambodge. Ceci permet de voir différentes propositions de plan d’affaires, ce qui permet, grâce à ce vecteur commun qui est la langue française, de pouvoir proposer des idées. Je pense que c’est vraiment la direction que doit prendre l’ensemble des universités et les grandes institutions internationales comme l’AUF", a partagé Stéphane-Laure Caubet, fondatrice et directrice de la société 8S2Business, membre du jury du concours "Start-up francophones".

Toujours soucieux de l’employabilité des jeunes diplômés, depuis quelques années, l’AUF réfléchit à des nouvelles voies d’insertion en renforçant et en reliant le lien universitaire - entreprise dans la sphère économique à travers de nouvelles technologies appliquées. L’appel à projet CNEUF (Campus Nouvel Espace Universitaire Francophone) a été lancé pour la première fois en avril 2017 par l’AUF. Et il a permis la réalisation d'un projet intitulé "Soutien à l’esprit d’innovation et au renforcement des compétences en nouvelles technologies". Ce "Fablab", porté par l’Université des sciences et des technologies de Hanoï (USTH), est un défi pour nouer ou intensifier le dialogue entre le monde académique et les milieux économiques.

Fablab USTH, sous l’égide de l’AUF, est un espace ouvert et innovant qui va aider les individus et les communautés universitaires passionnés de la technologie à transformer les idées en produits expérimentaux, à trouver ainsi de solutions technologiques et de design, à résoudre les problèmes pratiques de manière optimale et efficace aux processus de fabrication.

Le CNEUF se trouve aussi en Chine. Il a ouvert ses portes à l’Université Tongji de Shanghaï, en juin 2018. En mai, un nouveau CNEUF a été inauguré au Cambodge, à l’Institut de technologie du Cambodge. 

Relever les défis
 

Dans le Fablab de l’Université des sciences et des technologies de Hanoï, un espace ouvert et innovant pour les Francophones, notamment les jeunes.
Photo: USTH/CVN


Ces 25 dernières années, l’AUF a toujours été aux côtés de ses universités membres pour affronter leurs différents défis dans le domaine de la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance; les défis liés à l’employabilité des diplômés, pour nouer le dialogue avec les milieux économiques, pour adapter l’offre de formation professionnelle et pour développer l’entrepreneuriat; les défis institutionnels, pour renforcer le rôle des universités comme opérateurs du développement, à la fois économique, culturel, linguistique et interculturel.

"Beaucoup de choses sont à faire aujourd’hui. La Francophonie c’est vrai, n’est pas forcément en nombre, un élément important. Mais, il y a véritablement ici des niches d’excellence. Il y a des secteurs où la Francophonie a du sens ou son expertise est importante. C’est la raison pour laquelle l’AUF souhaite dans un certain un nombre de domaines être au plus près des besoins de ses partenaires", a indiqué Ouidad Tebbaa, directrice régionale Asie-Pacifique de l'AUF. 

Elle a souligné: "Je pense notamment à la question de la gouvernance universitaire et de la planification stratégique à l’heure de l’autonomie des universités, il y a des choses à faire en Asie-Pacifique. Il y a un accompagnement en particulier des universités que nous devons faire. Mais, il y a aussi un certain nombre de secteurs importants, liés aux Objectifs de développement durable (ODD), notamment les questions de santé publique, et de sécurité alimentaire notamment, celles d’urbanisme, de développement des villes durables. Il y a beaucoup d’enjeux qui touchent non seulement aux universités mais au rôle des universités par rapport aux sociétés qui sont les leurs et c’est un enjeu extrêmement important".

"Les clés de la réussite de l’AUF pendant 25 ans, vue de notre côté, donc je résume c’est d’abord un organisme qui répond aux besoins et aux attentes de ses membres. Deuxièmement, c’est l’organisme le plus performant et le plus grand qui rassemble un grand nombre d'universités de la région. Troisièmement,  c’est un organisme qui œuvre pour la diversité dans l’enseignement supérieur", a confié Trinh Van Minh, président de la Commission régionale des experts (CRE) de l’AUF.

À l’avenir, l’AUF va continuer encore et toujours, inlassablement, de promouvoir une Francophonie universitaire dynamique dans un monde en pleine mutation, en Asie-Pacifique en particulier.


Quê Anh/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.