18/09/2018 17:30
>>L'économie du Qatar subit la crise, mais reste robuste
>>Les adversaires du Qatar se réunissent pour discuter de la crise

Environ 18 mois après que quatre pays arabes eurent coupé tout lien avec le Qatar, "il n'y a toujours aucune solution en vue au contentieux", a déclaré lundi 17 septembre Anwar Gargash, ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU). Réagissant en début de journée à une interview donnée à France 24 par l'ancien Premier ministre du Qatar, Hamad ben Jassim al-Thani, M. Gargash a déclaré sur Twitter qu'il pensait lui aussi qu'il n'y avait pour le moment "aucune solution à la crise" qatarie. Dans cette interview, M. Al-Thani, qui fut Premier ministre du Qatar du 3 avril 2007 au 23 juin 2013, s'est dit très déçu par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane al-Saud, qui, selon lui, était "mal conseillé". M. Al-Thani "n'est pas en position de donner son avis sur Ryad et ses dirigeants", a quant à lui répliqué M. Gargash. Le 5 juin 2017, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques et économiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir le terrorisme et de déstabiliser la région. Doha a cependant rejeté ces accusations, les qualifiant d'"injustifiées" et d'"infondées".

 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.