22/10/2019 17:49
Dans un hôtel cinq étoiles de Katmandou, un groupe de touristes boit son eau dans des verres vert bouteille, ignorant que ces contenants reviennent de bien loin : ce sont d'anciens déchets de l'Everest.
>>De la rue à l'ONU, les jeunes donnent de la voix sur le climat
>>Milan: une Fashion Week toujours plus "verte"

Les clients d'un restaurant de Katmandou boivent dans des verres fabriqués avec des bouteilles ramassées sur les pentes de l'Everest, le 1er août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Des verres, des pots, des lampes... Certains des rebuts collectés sur les flancs de l'Everest, parfois aussi surnommé "la plus haute décharge du monde", trouvent une deuxième vie dans la capitale népalaise grâce au recyclage et à l'inventivité.

Des tonnes d'ordures sont récupérées chaque année sur la montagne culminant à 8.848 m d'altitude. Tous les printemps, des centaines d'alpinistes désireux d'épingler ce sommet à leur palmarès s'y pressent, laissant derrière eux de nombreux déchets comme des bonbonnes d'oxygène vides, des bouteilles et du matériel d'alpinisme.

"Les déchets ne sont pas nécessairement perdus", explique Nabin Bikash Maharjan de l'organisation locale de recyclage Blue Waste to Value (BW2V).

"Nous avons reçu des matériaux divers de l'Everest - de l'aluminium, du verre, du plastique, du fer -, dont la plus grande partie ne pouvait pas être recyclée", indique-t-il, d'où la nécessité de faire preuve d'ingéniosité pour leur trouver un nouvel usage.

Après un feu de critiques sur l'état de propreté de la plus célèbre montagne de la planète, le gouvernement népalais et des groupes d'alpinisme ont organisé cette année une opération de six semaines de nettoyage sur l'Everest.

Montant jusqu'à près de 8.000 m d'altitude, entre le camp de base et le camp 4, le dernier avant le sommet, une équipe de 14 personnes y a récupéré plus de 10 tonnes d'ordures, qui ont été amenées dans des centres de recyclage de Katmandou. 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.