03/04/2019 17:51
L'épidémie de choléra provoquée par les inondations consécutives au passage du cyclone tropical Idai sur le Centre du Mozambique a continué à s'étendre, faisant au moins deux morts et plus de 1.400 cas, selon un nouveau bilan annoncé mardi 2 avril par les autorités locales.
>>Mozambique: plus de mille cas et un mort du choléra
>>En Afrique australe, les rescapés du cyclone Idai menacés par les maladies

Des patients souffrant de diarrhée sont traités à Beira, le 27 mars au Mozambique.
Photo: AFP/VNA/CVN

Quelque 900.000 doses d'un vaccin oral contre l'infection sont arrivés à Beira, le port dévasté par le cyclone, et devaient commencer à être administrés mercredi 3 avril, selon les agences des Nations unies.

"La fourniture de ces vaccins participe à l'effort de l'UNICEF et de ses partenaires pour endiguer la propagation du choléra", a expliqué le représentant local de l'UNICIEF, Michel Le Pechoux.

Le cyclone Idai a frappé de plein fouet Beira, la deuxième ville de du Mozambique, et son demi-million d'habitants le 14 mars.

Ses pluies diluviennes et ses vents violents ont causé des destructions et des inondations massives qui ont fait, selon le dernier bilan, près de 900 morts non seulement au Mozambique, mais aussi au Zimbabwe voisin.

Les autorités de ces deux pays ont annoncé mardi 2 avril avoir respectivement recensé 598 et 268 décès sur leur sol.

Malgré les secours et l'aide humanitaire venus du monde entier, des centaines de milliers de sinistrés vivent toujours dans des conditions très précaires dans des zones noyées d'eaux sales qui favorisent la propagation d'épidémies telles que le choléra.

Au seul Mozambique, plus de 146.000 personnes ont été déplacées par les inondations dans les provinces de Sofala, dont Beira est la capitale, Manica, Zambezia et Tete, selon l'ONU. An total, 155 centres d'hébergement les y accueillent.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.