10/05/2018 20:03
>>Les inondations au Kenya risquent de compromettre la sécurité alimentaire
>>FAO : les catastrophes comme la sécheresse entraînent des milliards de pertes agricoles

Au moins 20 personnes sont mortes, leurs maisons emportées par les eaux après la rupture d'un barrage près de la ville de Nakuru, à environ 150 km au nord de Nairobi, a-t-on appris jeudi 10 mai de source policière. Le barrage de Solai, à 10km au nord de Nakuru, a cédé mercredi 9 mai vers 21h00, et jeudi matin 10 mai, "le bilan s'élève à 20 morts", a déclaré à la presse Gideon Kibunjah, responsable policier régional qui coordonne les secours sur place. Selon le responsable, le barrage a cédé en raison des fortes précipitations des dernières semaines et ses eaux boueuses "ont emporté des habitations alors que les gens dormaient". Au moins 36 personnes ont par ailleurs été admises dans des établissements médicaux de la région après que les services de secours, Croix-Rouge kényane en tête, se furent mobilisés rapidement. Quelque 150 personnes ont été tuées au Kenya par les inondations depuis le début de la saison des pluies en mars, selon un dernier bilan du gouvernement kényan rendu public mercredi (132 morts), auquel s'ajoute les victimes de la catastrophe du barrage de Solai.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.