23/03/2011 02:34
Depuis le lieu hautement symbolique du palais présidentiel de la Moneda à Santiago, Barack Obama a proposé le 21 mars une "nouvelle ère de partenariat" à l'Amérique latine.
Tout près de l'endroit où le président chilien Salvador Allende avait péri lors du coup d'État de 1973, M. Obama a reconnu lors d'une conférence de presse avec son homologue Sebastian Pinera que "l'histoire des relations entre les États-Unis et l'Amérique latine a été, par moments, extrêmement difficile".

Dans son discours le 21 mars, le dirigeant américain a salué le parcours du Chili, y voyant "l'une des plus grandes réussites en Amérique latine".

" À une époque où, à travers le monde, des peuples luttent pour leur liberté, le Chili montre que oui, il est possible de réaliser la transition d'une dictature vers la démocratie, et d'une manière pacifique", a-t-il relevé lors du discours qu'il a ensuite prononcé dans un centre culturel proche de la Moneda.

Dans cette allocution présentée par la Maison Blanche comme l'occasion de définir la vision de M. Obama sur les relations des États-Unis avec l'Amérique latine, le président a salué la maturité politique et la vitalité économique de la région.

"C'est l'Amérique latine que je vois aujourd'hui, une région en marche, fière de son progrès, et prête à assumer un plus grand rôle mondial", a-t-il lancé : cette partie du monde "est plus importante que jamais pour la prospérité et la sécurité des États-Unis".

Il a dit aussi accepter "la part de responsabilité" américaine pour la violence liée à la drogue, mais a appelé les pays des Amériques à lutter socialement en amont contre la criminalité.

M. Obama, en quête de marchés d'exportation pour relancer la croissance et l'emploi aux États-Unis, a voulu profiter de sa visite pour renforcer les liens commerciaux avec le Chili, alors que les deux pays sont déjà liés par un accord de libre-échange et ont signé vendredi un accord-cadre de coopération scientifique avec les États-Unis sur le nucléaire civil.

M. Obama, hôte d'un dîner officiel à la Moneda le 21 mars, quittera dès le 22 mars le Chili pour le Salvador, seule étape en Amérique centrale de cette tournée qui s'achèvera le 23 mars avec son retour à Washington.

AFP/VNA/CVN
23/3/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm