12/08/2020 16:39
Le ministre de la santé français Olivier Véran a souligné mardi 11 août que la France et les Européens sont "dans l'attente de grands laboratoires pour disposer d'un vaccin", alors que la Russie a affirmé avoir développé le "premier vaccin" contre le coronavirus.
>>Vaccin russe : l'OMS rappelle la nécessité de procédures "rigoureuses"
>>La Russie affirme avoir un vaccin, le monde sceptique

Le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une visite du Premier ministre Jean Castex au CHU de Montpellier, le 11 août. Photo : AFP/VNA/CVN

"Je n’ai pas à donner ma confiance à ce vaccin russe", s'est borné à dire le ministre français interrogé sur les annonces du président russe Vladimir Poutine.

"Nous ne sommes pas dans la démarche d’un médecin français, nous sommes dans une démarche européenne (...) qui travaille avec tous les grands laboratoires pour faire en sorte que nous ayons accès à un vaccin", a-t-il ajouté lors d'un déplacement dans la station balnéaire de la Grande-Motte, près de Montpellier, dans le sud de la France.

"Pour l’instant, de ce que j’ai à connaitre des études scientifiques qui sont parues, nous sommes dans l’attente de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin", a-t-il insisté.

"J’espère évidemment qu’il arrivera le plus tôt possible. Certains nous parlent d’automne, d’autres nous parlent du premier semestre 2021", a-t-il ajouté.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.